• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Des ruches connectées dans des vignes, une première ardéchoise

Deux ruches connectées de l'apiculteur Nicolas Bourg / © France 3
Deux ruches connectées de l'apiculteur Nicolas Bourg / © France 3

Dans le cadre de sa démarche environnementale "Ardèche par Nature", les Vignerons Ardéchois mettent en place deux ruches connectées aux abords d'un vignoble près d'Alba-la-Romaine. Une expérience qui vise à concilier la vie des abeilles avec la culture de la vigne.

Par Nicolas Ferro

Deux balances électroniques ont été placées sous deux ruches dans un rucher qui en compte 30 et qui appartient à un apiculteur professionnel Nicolas Bourg. Elles sont situées aux abords du vignoble de Jérôme Poutrel à Alba-la-Romaine. Ces ruches sont connectées à un logiciel via une transmission satellite. Elles délivrent toutes les douze minutes des informations qui servent à connaître à distance la vie de la ruche. Dans ce cas précis, elles serviront à mieux adapter la culture de la vigne à la vie des abeilles, sentinelles de la bonne santé de l'environnement.

Ces balances électroniques mesurent en temps réel la température, l'humidité et le poids des ruches au cours de la journée et durant la période printanière et estivale. Elles indiquent à quel moment précis de la journée et en fonction de la météo les abeilles sortent pour butiner et quand elles rentrent le soir chargées de pollen à la ruche. Avec la prise en compte de ses données, le viticulteur peut adapter son travail. Notamment le traitement des vignes qui doit alors se faire quand les abeilles sont dans les ruches. Tôt le matin avant 9 h ou le soir après 20 h, ce sont généralement leurs heures d'entrées et de sorties au rucher. 
Jérôme Poutrel, viticulteur à Alba-la-Romaine / © France 3
Jérôme Poutrel, viticulteur à Alba-la-Romaine / © France 3


Comme d'autres viticulteurs Ardéchois, Jérôme Poutrel s'est engagé dans une démarche environnementale "Ardèche par Nature" chez les Vignerons Ardéchois, la coopérative viticole de l'Ardèche et initiateur du projet.


Pour améliorer la vie de ses sols, Jérôme Poutrel a planté entre les rangées de vignes différentes semences qui à la floraison attirent les abeilles ( la vigne, elle, n'a pas besoin d'être pollinisée pour se développer).

Ainsi, le piège à pollen installé à l'intérieur des deux ruches connectées saura quelles espèces en particulier les abeilles butinent. Avec ce dispositif, le viticulteur pourra apprécier sur le long terme, les effets de la pollinisation sur la biodiversité et sur sa vigne.

D'autres expériences entre vignes et ruches ont déjà été effectuées en France comme par exemple dans le Lot-et-Garonne.

L'expérience ardéchoise de ce rucher près des vignes sera étudié de près par les différentes parties. C'est en Ardèche une première union entre apiculteur et viticulteur, deux métiers agricoles qui se sont longtemps tournés le dos.  

Des ruches connectées près d'un vignoble à Alba-la-Romaine
Des ruches connectées près d'un vignoble à Alba-la-Romaine - Vanessa Fize et Nicolas Ferro


 

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus