Auvergne-Rhône-Alpes : l'activité économique progresse en Août

L'activité des entreprises d'Auvergne-Rhône-Alpes a poursuivi sa croissance en août, selon une étude de la Banque de France publiée ce mercredi 16 septembre. La région fait mieux que la moyenne nationale, notamment grâce à la bonne tenue du tourisme cet été.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, l'activité du bâtiment évoluait à 96% de son niveau normal en août, selon une enquête de la Banque de France.
Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, l'activité du bâtiment évoluait à 96% de son niveau normal en août, selon une enquête de la Banque de France. © Maxime Jegat / Maxppp
L'activité des entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes a poursuivi sa croissance en août, même si celle-ci a légèrement ralenti, selon une étude de la Banque de France publiée ce mercredi 16 septembre. Mais la visibilité reste extrêmement faible pour les mois à venir, alors que l'épidémie de Coronavirus semble reprendre de la vigueur.  
 

Mieux que le reste du pays

L'activité industrielle a progressé en août à un niveau proche du niveau national, et celle des services a été plus dynamique que sur le reste du territoire, notamment grâce à la bonne tenue du tourisme dans la région. Au total, selon les chefs d'entreprises interrogés, l'activité demeure stable et évolue à 91% de son niveau normal, un bilan supérieur au taux national (88%). "Les capacités de production sont davantage utilisées et se rapprochent de leur moyenne de long terme", relève la Banque de France. Mais l'activité économique évolue toujours à des niveaux plus faibles que d'habitude à la même période. 
 

Aucune visibilité

L'activité a poursuivi son rattrapage après le trou d'air lié au confinement, mais son rythme de croissance a ralenti. Les carnets de commandes se remplissent, mais ils restent "très en-deçà de leurs niveaux habituels", prévient l'organisme. Mais sans surprises, les perspectives pour les prochains mois restent pour le moins incertaines, selon les chefs d'entreprises interrogés, en raison de "fortes inquiétudes" sur la solidité de la reprise, toujours menacée par une reprise progressive de l'épidémie.

Cette enquête mensuelle d’opinion a été réalisée du 27 août au 3 septembre 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 1 150 entreprises.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie