Auvergne-Rhône-Alpes : des clubs de football amateur ont lancé une pétition contre la Ligue régionale

Pas d'entrée d'argent mais les frais et les factures s'enchaînent. De nombreux clubs de football amateur craignent pour leurs finances. Plusieurs centaines d'entre eux ont envoyé une pétition à la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de Football amateur pour dénoncer cette situation. 

© Westend61/Maxppp

Plus de 370 clubs de footballeur amateur, sur les 1 600 que compte la région, ont signé une pétition. Et la liste ne cesse de s’allonger. Les présidents de clubs mènent une fronde contre la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes. Cette dernière a envoyé un courrier à chaque club avec, à l’intérieur, une facture de 1 000 euros en moyenne. Ce rappel a fait sortir de leurs gonds plusieurs centaines de présidents de clubs, déjà fragilisés par la crise sanitaire.

Le ''relevé financier numéro 2'', c'est l'objet d'un courrier envoyé à l'ensemble des clubs de football amateur de la régions. C'est aussi la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. 

''Depuis le début de la saison, ils n’ont pas eu de sponsors, ils n’ont pas eu de buvette, ils n’ont plus de manifestations, rappelle Mahrez Benhadj Président du Club Villeurbannne United FC. Mais les frais eux, ne se sont pas arrêtés. Par exemple, les entraînements ont été maintenus. Des goûters ont été proposés. Il y a moins d’entrée d’argent, mais quasiment autant de frais''.

Le championnat est arrêté depuis le 15 octobre. C’est donc saison blanche pour le foot amateur. La Ligue Auvergne-Rhône-Alpes affirme avoir déjà aidé les clubs amateurs.

 

La Ligue AURA remontée contre la pétition

Mais la pétition lancée par les clubs a mis en rogne le président de la Ligue AURA. ''J’espère que les clubs s’en sortiront, tout comme nous, avance Pascal Parent Président de la Ligue Auvergne Rhône Alpes de football. Vraiment, je souhaite qu’il n’y ait pas de casse. En tout cas, si les clubs sont en grandes difficultés, plutôt que de signer des pétitions impersonnelles et invérifiables, qu’ils s’adressent tout bêtement à nous. Qu’ils apportent leurs comptes. On leur présente les nôtres et on regarde ce qu'on peut faire ensemble. Je suis sûr qu’on trouvera des solutions''. La Ligue régionale a par ailleurs rappelé avoir consenti des efforts : ''le précédent Conseil de Ligue, justifie-t-elle, a déjà décidé d’importants efforts sur les engagements de cette saison 2020-2021 : remboursement pour moitié des engagements des équipes séniors masculins R1/R2/R3 et total pour toutes les autres équipes régionales''.

Les présidents de clubs échangent entre eux. Plusieurs affirment avoir envoyé des lettres ou des mails à la Ligue bien avant la pétition. Mais tous, selon eux, sont restés sans réponse.

 

La Ligue réclame de l'argent aux clubs

Sur son site interne, la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes de football amateur réitère que le Relevé N°2 reste dû à la date fixée, c'est-à-dire avant le 1er juin 2021. Avant de préciser : ''si des efforts supplémentaires sont possibles, ils apparaitront sur des relevés ultérieurs pour aider au redémarrage de la saison 21/22. Les clubs qui rencontreraient des difficultés pour régler le Relevé N°2 peuvent comme à l’habitude demander à bénéficier d’un échéancier''.

De nombreux clubs ont des difficultés financières partout en France. Beaucoup craignent de mourir à petits feux. Mais selon les mots de Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football et candidat à sa propre succession, ''c’est le covid qui dirige''. En attendant, plusieurs clubs de football amateur ne savent pas quelle direction ils devront prendre.

Pour faire un état des lieux et aider à maintenir un équilibre financier, le président de la Ligue AURA envisage de réunir un groupe de travail, en concertation avec la Commission des finances et un panel représentatif des présidents de clubs. Un appel à candidature a été lancé. Les présidents de clubs volontaires ont jusqu'au 12 mai pour se manifester. Des décisions devraient être prises fin mai. Néanmoins si la situation financière de la Ligue et du District devient difficile, la FFF organisme de tutelle, pourrait se saisir du problème, voire le ministère des Sports et de l’Éducation nationale.

durée de la vidéo: 01 min 48
Pétition contre la ligue régionale de football amateur ©France 3 Rhône-Alpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport économie covid-19 société