Basket : belle victoire de la JAVCM face à Rouen

Vendredi 18 octobre, Vichy-Clermont a obtenu sa première victoire à domicile en battant Rouen sur le score de 73 à 68. / © Camille Da Silva / France 3 Auvergne
Vendredi 18 octobre, Vichy-Clermont a obtenu sa première victoire à domicile en battant Rouen sur le score de 73 à 68. / © Camille Da Silva / France 3 Auvergne

Vendredi 18 octobre, Vichy-Clermont a obtenu sa première victoire à domicile en battant Rouen sur le score de 73 à 68. Les joueurs se sont imposés en toute fin de match.
 

Par C. L avec Camille Da Silva

Vendredi 18 octobre, la JAVCM a remporté sa première victoire à domicile en battant Rouen. Le match se jouait à Vichy, au Palais des sports Pierre-Coulon, devant 1 717 spectateurs. La victoire s’est jouée sur le fil. David Denave, arrière de la JAVCM, explique : « Le public nous a donné l’énergie. On est une équipe de compétiteurs donc on ne veut pas perdre. On avait à cœur de se rattraper de la défaite à Denain et on a puisé dans nos ressources. C’est tant mieux pour tout le monde ».

Une victoire qui se joue à la fin du match

Menés de 10 points à 9 minutes de la fin, les Auvergnats se révoltent sous l'impulsion de leur meneur de jeu Arthur Rozenfeld. Pour arracher la victoire les joueurs de la JAVCM ont sorti leurs griffes. Charles-Henri Bronchard, capitaine de la JAVCM, souligne : « C’est vraiment l’identité du club ce match. C’est un match de fight, que l’on est allé chercher avec nos tripes. Il n’y avait pas forcément de beaux paniers. Il y a eu plein de loupés mais on n’a jamais lâché. C’est vraiment le point positif ».

Une avance qui ne suffit pas

Le match aurait pu être gagné bien plus tôt dans la partie. En première mi-temps le tir à trois points de Marcos Suka-Umu permet à la JAVCM de prendre 10 longueurs d'avance 31-21. Mais les joueurs ne parviennent pas à contenir les offensives de Rouen. Guillaume Vizade, entraîneur de la JAVCM, affirme :  « On se presse un petit peu et je pense qu’on doit aller plus loin à ce moment-là dans les actions, provoquer des fautes. Eux ils ont 4 fautes d’équipe. Je pense que l’on aurait pu les provoquer un peu plus. Comme on se précipite, on leur donne du rythme pour courir et finalement le jeu se resserre ». Mardi 22 octobre, les deux équipes se retrouvent encore sur le parquet pour les quarts de finale de la Leaders Cup.
 

Sur le même sujet

Chorale de Roanne/ASVEL : 69-73

Les + Lus