Basket Elite : la JL Bourg bat Pau, la Chorale de Roanne perd face à Strasbourg

Bourg-en-Bresse s'est remis à gagner samedi soir, dans la salle de Pau-Lacq-Orthez (83-76), après une série de quatre défaites, en France et en Eurocup, et conserve sa place dans le quatuor de tête du championnat Elite.

Jean Denis Chouley, coach de la Chorale de Roanne
Jean Denis Chouley, coach de la Chorale de Roanne © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Seul autre membre du quatuor de tête à jouer samedi, Dijon n'a pas eu trop de mal à aller gagner sur le parquet de la lanterne rouge, Boulazac (86-76), et prend la deuxième place devant Boulogne-Levallois et derrière le leader, Monaco. A Pau, le match a basculé une première fois lors du 2e quart-temps quand les Bressans ont infligé un 9-0 aux Palois pour passer de 23-23 à 32-23 en quelques minutes.

Le break semblait fait et à la mi-temps Bourg, bien plus agressif, menait 39 à 28. L'Elan Béarnais a alors justifié son appellation officielle en revenant à égalité (48-48) à trois minutes de la fin du 3e quart-temps, grâce à un superbe dunk de Petr Cornelie, et a même pris brièvement l'avantage.  Le match était enfin lancé et les paniers à trois points pleuvaient dans le Palais des Sports. Puis Bourg-en-Bresse a mis un dernier coup d'accélérateur décisif pour passer à 81-69 à deux minutes du buzzer, puis finir à 83-76 face à des Béarnais courageux mais moins complets.

Gravelines au bout du suspense

Un peu plus tôt, Gravelines avait battu Cholet à l'arraché (100-96 a.p.) grâce à 23 points de son pivot belgo-marocain Khalid Boukichou. Les deux équipes étaient à 76-76 au coup de sifflet final et le "money time" a été superbe. Mais terrible pour Cholet, qui avait compté 16 points d'avance et a donc chuté pour la 5e fois en huit matches d'Elite. Roanne a mal entamé son match contre Strasbourg puis s'est bien ressaisi pour mener 39-35 à la mi-temps, mais la SIG a haussé le rythme dans le 3e quart-temps et pris les commandes au tableau d'affichage: 62-53 au début de la dernière période, mais 82-78 au final, suite à un dernier baroud de Roanne.


Enfin, dans le choc du milieu de tableau, Le Portel (7e) a battu de justesse (78-75) Nanterre (8e), soit l'un de ses rivaux directs, dans son Chaudron vide. Vendredi, Le Mans avait facilement battu Limoges (91-68) en sécurisant la victoire dès le début du 4e quart-temps pour s'éviter un money-time stressant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
basket-ball sport chorale roanne basket jl bourg basket