Bataille patrimoniale autour d'une des églises de Brézins, menacée de destruction

Publié le Mis à jour le

Depuis le XIXe siècle, Brézins compte deux clochers. Une église ayant été construite pour les habitants du "Haut" du village et un édifice demeurant pour les villageois du "Bas". Depuis 1964, l'église du "Bas" est abandonnée. Du coup, la mairie souhaite la raser. Des habitants montent au créneau. 

"Monsieur le Maire va démolir un patrimoine communal ancien de deux siècles aux motifs qu'il est devenu vieux, dangereux, trop cher à restaurer pour sa commune de 1.800 habitants. L'église de Brézins-le-Bas est destinée à être jetée promptement à la décharge!". Le ton est donné. Les défenseurs du patrimoine local sont scandalisés par le décision municipale. 



Le premier magistrat a beau expliquer que la rénovation coûterait près d'un million d'euros, et qu'il a des acheteurs pour récupérer le terrain, les membres de l'Association Patrimoine en Dauphiné souhaitent, eux, la préservation de la deuxième église du village "construite de façon dauphinoise avec des galets glaciaires en arêtes de poisson". 



Ils veulent croire que des solutions existent grâce au mécénat, aux fondations d'entreprises, aux subventions publiques ou au crowdfunding, qui permet de récupérer de l'argent via internet. 



"Le patrimoine, c'est l'histoire, l'âme, l'identité d'un village. Notre patrimoine français est envié par le monde entier", commente un défenseur, "nombreux sont les habitants encore vivants à Brézins qui se sont rassemblés dans ce bâtiment pour des mariages, des baptêmes, des fêtes..." 



Pour l'heure, leur combat passe par les médias et par une pétition



Reportage de Marion Feutry et Nathalie Rapuc

Intervenants : Marina Vivier, vice-présidente Association du patrimoine en Dauphiné; André Doucet, président de l'Association du patrimoine en Dauphiné; Henri Gerbe, maire de Brézins


Si l'on en croit le site internet de la mairie, les premières traces d'une église à Brézins remonteraient à 1457, il s'agissait d'une ancienne chapelle. En 1662, un clocher était construit. En 1842, cette église du "Bas" était agrandie puis restaurée en 1859. C'est aussi au XIXe que les habitants du "Haut" ont fait bâtir une église grâce à une souscription. Des messes ont ainsi été données dans les deux édifices jusqu'en 1964, date à laquelle l'église du "Bas" a été fermée, puis désacralisée. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité