Bellerive-sur-Allier : mobilisation contre un projet d'usine de bioéthanol

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Auvergne
Les riverains s'inquiètent de ce projet d'usine de bioéthanol à Bellerive-sur-Allier, le 29 juin 2016.
Les riverains s'inquiètent de ce projet d'usine de bioéthanol à Bellerive-sur-Allier, le 29 juin 2016. © France 3 Auvergne

Les riverains du terrain de Bellerive-sur-Allier, situé dans l'Allier, où pourrait s'installer une usine de bioéthanol se mobilisent contre son implantation. Ils craignent des rejets toxiques.

Un projet d’usine de bioéthanol sur le site de Montpertuis, qu'on appelle le carburant vert, rebute les riverains de Bellerive-sur-Allier qui craignent que la nouvelle usine soit source de pollution. Pour se défendre, ils viennent de créer l'Aquaviva, l'association pour la qualité de la Vie à Vichy Agglomération. 

La mairie se veut rassurante


Le site appartient toujours à Giat Industrie. L’usine d'armement a fermée il y a quatre ans et est en train de nettoyer le site. L'objectif est d'y implanter de nouvelles activités. Des emplois qui pourraient nuire à l'image de Vichy, ville thermale axée sur la santé.

La mairie tient à les rassurer. Elle n'accordera aucun permis de construire pour une industrie polluante. Pour eux les chiffres avancés par l'association sont faux car le processus de fabrication n'est pas encore défini.

Mais si la viabilité de l'usine est validée, il faudra encore attendre trois à quatre ans avant le début des travaux. Mais les riverains sont méfiants et alertent l'opinion publique via une pétition.

durée de la vidéo: 01 min 22
Bellerive-sur-Allier : mobilisation contre un projet d'usine de bioéthanol

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.