Boycott Coupe du monde au Qatar : des maires passionnés de football ne retransmettront rien dans leurs communes, "nous ne donnerons pas un euro"

Publié le
Écrit par Arnaud Jacques .

Ouvriers morts sur les chantiers, soupçons de corruption, contresens écologique, la Coupe du monde de football au Qatar met des élus de la République mal à l'aise. A Bourg-en-Bresse, Villeurbanne et Chomérac, les maires appellent les citoyens au boycott.

Douze ans. Cela fait douze ans que la Coupe du monde a été attribuée par la FIFA au Qatar. Et quelques secondes après ce choix, le 2 décembre 2010, des soupçons de corruptions se font déjà entendre. Pour la justice américaine, en 2020, il n'y a aucun doute que des votants du comité exécutifs de la FIFA ont été corrompus. La France et la Suisse, quant à elles, enquêtent encore. Et puis les scandales se sont enchaînés. Le Guardian révélant en 2021 que 6500 migrants seraient morts sur les constructions de sept stades. Des stades en plein air et climatisés. Un contresens écologique.

Douze ans. C'est à l'âge de douze ans qu'il a regardé sa première Coupe du monde. Aujourd'hui maire socialiste de Bourg-en-Bresse, c'est la première fois que Jean-François Debat laissera son téléviseur éteint pendant cet événement.

Des limites dépassées

« J'estime que les bornes ont été franchies. La Coupe du monde au Qatar a été attribuée avec de la corruption, on est surtout aller chercher des pétrodollars pour alimenter le foot business européen, considère le maire de Bourg-en-Bresse. En plus, les conditions de travail des ouvriers immigrés en semi-esclavage à qui on a pris les passeports, il y a eu 6500 morts pour construire ces stades dans un pays qui a pourtant les moyens de payer les gens correctement. Pour couronner le tout, en 2022, on organise une coupe du monde avec des stades climatisés à l’air libre dans un pays où il fait 40 degrés. La coupe du monde aura lieu mais est-ce que nous, citoyens, acceptons, en regardant la télévision, de contribuer au financement de cette coupe du monde en validant la stratégie des annonceurs publicitaires. Il faut qu’il y ait un mouvement citoyen qui dise la Coupe du monde, nous allons la boycotter pour ne pas cautionner. »

Villes ou villages : comme une traînée de poudre 

D'autres maires lui ont emboîté le pas. A Chomérac, en Ardèche, nous rencontrons le maire divers droite François Arsac sur la place où ses administrés se sont embrassés lors de la finale de la Coupe du monde 2018. Mais en 2022, cette Coupe du monde au Qatar va à l'encontre de ses convictions. Il n'y aura pas de retransmission. " C'est un drame humain ces 6500 morts, un scandale si c'est avéré, et aussi une aberration écologique. Il faut savoir dire stop. Nous ne donnerons pas un euro à ce Mondial alors qu'on demande des restrictions d'énergie aux gens! "

Les villeurbannais seront aussi privés de ferveur populaire. Pour les mêmes raisons qu'à Chomérac, le maire socialiste de Villeurbanne Cédric Van Styvendael indique « que la ville de Villeurbanne n’envisage pas d’opération particulière pour promouvoir la diffusion de cette coupe du monde ».

Du côté de la ville de Lyon, susceptible d'organiser la plus grande fan zone de la région, aucune consigne n'a été donnée par les écologistes Grégory Doucet, maire de la ville, et Bruno Bernard, président de la métropole.

Le tournoi débutera le 20 novembre. L'Equipe de France jouera son premier match 2 jours plus tard face à l'Australie.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité