Cambriolage d'un opticien à Saint-Georges-d'Espéranche (Isère)

© JB Optic
© JB Optic

C’est le retour du printemps et des cambriolages chez les opticiens. Le phénomène n’est pas nouveau, ces professionnels sont chaque année victimes de vols de lunettes solaires. C'est le cas à Saint-Georges-d'Espéranche (Isère) où le préjudice est de l'ordre de 15.000 euros. 

Par Renaud Gardette

L'opticien JB Optic, à Saint-Georges-d'Espéranche, s’est fait cambriolé ce jeudi 26 mai, vers 3 heures du matin. Le gérant, Jérôme Bonnaud, se dit excédé. La vitrine du magasin a été brisée, et une centaine de paires de lunettes dérobées.

"On fait avec", confie-t-il, fataliste. L'an dernier, il avait déjà été victime d'un cambriolage similaire. Les auteurs ont été condamnés, il y a tout juste deux semaines, au remboursement de leurs victimes, après une peine de prison ferme pour certains, avec sursis pour d'autres. Ce dernier acte est-il un hasard ou une représaille? se demande le commerçant. L'enquête de gendarmerie devra le déterminer.

La nuit dernière, l'alarme s'est déclenchée. Les vitrines, pourtant renforcées, n'ont pas résisté aux coups de masse, ce qui a réveillé les voisins qui ont fait du bruit et allumé les lumières. 1/4 d'heure plus tard, les gendarmes sont arrivés pour les premières constatations.

© JB Optic
© JB Optic

Pour Jérôme Bonnaud, les solaires se retrouvent ensuite sur le marché noir. La marchandise est intraçable, facilement transportable, de marque, et facilement revendue à l'approche de l'été, mais aussi pour la fête des mères et des pères.

L'an dernier, 6 opticiens du Nord-Isère ont connu le même sort entre la mi-mai et la mi-juin.

© JB Optic
© JB Optic

 

Sur le même sujet

L'interview d'Alexis Pinturault à la veille de la Coupe du monde de ski à Sölden

Les + Lus