Cantal : pourquoi le niveau de l'eau du barrage de Bort-les-Orgues est si élevé

A Bort-les-Orgues, aux confins du Cantal, du Puy-de-Dôme et de la Corrèze, le barrage est bien rempli en ce début du mois de juin. Comme chaque année à cette période, le barrage se prépare à recevoir les touristes venus profiter de la base nautique.
Le barrage de Bort-les-Orgues, entre le Cantal et la Corrèze, se remplit en ce début de saison estivale, afin d'accueillir les touristes.
Le barrage de Bort-les-Orgues, entre le Cantal et la Corrèze, se remplit en ce début de saison estivale, afin d'accueillir les touristes. © S. Moccozet / FTV

Aux confins du Puy-de-Dôme, du Cantal et la Corrèze, le barrage de Bort-les-Orgues est bien rempli en ce début du mois de juin. L’ouvrage, géré par le groupe EDF, se situe en aval de la base nautique de Bort-les-Orgues. Chaque été, EDF remplit la retenue d’eau afin de permettre aux touristes de profiter des activités aquatiques : « Le niveau d’eau est normal pour un début de saison. Il y a beaucoup d’activités touristiques liées à la base nautique et nous organisons notre gestion pour favoriser ce tourisme », explique Vincent Marmonier, directeur d’EDF Hydro Dordogne. En début de saison, le niveau d’eau est donc remonté, afin de permettre les activités et d’anticiper la faible pluviosité de l’été.

"On essaye de commencer la saison au plus haut "

« Actuellement, le niveau se situe à la côte 537.78, c’est-à-dire qu’il n’est pas excessivement haut. Le maximum pour les activités touristiques se situe à 538 et le minimum à 530. Si on se met à 530 dès le départ, on va vite se retrouver en dessous. On essaye de commencer la saison au plus haut et le niveau baissera petit à petit au fil de l’été, jusqu’à la mi-septembre », ajoute Vincent Marmonier. Il précise tout de même qu’un niveau d’eau minimal est toujours préservé en aval du barrage : «  On a des obligations par rapport à la vie aquatique en aval, mais aussi à l’industrie qui a besoin de l'eau. »

Si l’on pouvait s’attendre à ce que la consommation d’électricité augmente avec le confinement, selon Vincent Marmonier, cela n’a pas été particulièrement le cas : « Nous n’avons pas eu besoin de laisser passer plus d’eau pour couvrir les besoins en électricité. C’est une bonne chose car cette année nous voulions apporter notre soutien au tourisme plus que jamais et cela passe par un niveau d’eau conséquent. »

Une gestion "prudente"

Les températures élevées de ces dernières semaines ont également conduit à cette gestion prudente, précise le directeur : « Les deux derniers étés, nous avons connu la sécheresse alors nous utilisons toutes les marges que nous avons à notre disposition et nous faisons des hypothèses prudentes sur la pluviométrie. » Les touristes pourront donc profiter des activités proposées par la base nautique de Bort-les-Orgues sans craindre de manquer d’eau.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie sports nautiques sport sorties et loisirs