Cantal : 170 agriculteurs déversent leur colère devant des grandes-surfaces

Publié le Mis à jour le
Écrit par avec AFP

Environ 170 agriculteurs de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs du Cantal ont mené des actions le 13 juillet en début d'après-midi dans des supermarchés d'Aurillac et de Saint-Flour pour manifester contre des prix de la viande et du lait trop bas chez les producteurs.

Ils étaient 200 selon la FDSEA du Cantal, 150 selon la police, à investir les rayons du Géant Casino de la ville. "Nous sommes allés dénoncer les prix trop bas, il s'est vidé quelques rayons sans passer par la caisse", explique Patrick Bénézit, président de la FDSEA, branche locale de la FNSEA. "Il faut que l'Etat remette son nez dans les prix (...) sinon il n'y aura plus de paysans, les éleveurs sont à cran", témoigne-t-il.

Selon lui, le kilo de viande de boeuf coûte 4,5 euros à produire et n'est acheté à l'éleveur que 3,80 euros. Pour le lait, les coûts de production s'élèvent à 360 euros les 1.000 litres en moyenne pour un prix de vente inférieur (300 euros), détaille-t-il encore.

La direction du Géant Casino en question n'a pas souhaité communiquer sur cette action au cours de laquelle le ton est monté et la tension était palpable, selon les éleveurs. Deux autres enseignes, Netto et Aldi, ont été ciblées par des actions de moindre ampleur, avec notamment du fumier déversé.

Depuis plusieurs semaines, les éleveurs ont multiplié les actions partout en France. Ils réclament une revalorisation des prix. Michel-Edouard Leclerc, PDG de l'enseigne éponyme, a expliqué dimanche dans les colonnes du Journal du Dimanche, qu'il ne souhaitait pas que "la distribution" soit "un punching-ball". Des déclarations qui sonnent comme une "provocation" pour Patrick Bénézit alors que les agriculteurs dénoncent depuis des années la course aux prix bas à laquelle se livrent les enseignes.

Lundi, dans l'Ouest, principale région d'élevage de France, les éleveurs ont également mené plusieurs actions à Bayeux (Calvados) et Quimper (Finistère).
durée de la vidéo: 02 min 02
Action de la FDSEA et des JA dans le Cantal