Cantal : après le congrès des maires à Paris, une douzaine d'élus positifs au COVID

Publié le
Écrit par Solenne Barlot
Une douzaine de maires du Cantal ont été testé positifs au Covid 19 au retour du congrès des maires de Paris. (Photo d'illustration)
Une douzaine de maires du Cantal ont été testé positifs au Covid 19 au retour du congrès des maires de Paris. (Photo d'illustration) © ALEXANDRE MARCHI / L'EST REPUBLICAIN / MAXPPP

De retour du congrès des maires de Paris, qui s’est déroulé du 16 au 18 novembre, une douzaine d’édiles du Cantal ont été testés positifs au COVID 19. Un cluster qui pourrait être lié à ce rassemblement auquel ont participé plusieurs milliers d’élus venus de toute la France.

Le retour du congrès des maires de France, qui se tenait à Paris au Parc des expositions du 16 au 18 novembre, a été chaotique pour certains maires du Cantal. En effet, ils sont plus d’une douzaine à avoir été testés positifs au COVID 19. Le président de l’Association des maires ruraux du Cantal Christian Montin indique : « Où la contamination a eu lieu, je n’en sais strictement rien. On ne peut pas s’empêcher de faire le lien entre la présence au congrès et la contamination, mais on ne sait pas. Il y a quelques maires d’autres départements qui ont eux aussi été testés positifs, mais pas de là à parler d’un énorme cluster. Il y a quelques autres cas un peu partout en France. » A sa connaissance, 13 élus du département ont contracté le virus.

"Le port du masque était respecté"

Les maires ont été testés dès samedi 20 novembre : « Dès qu’on a eu connaissance du 1er cas avéré, on a informé nos collègues de la situation pour que chacun prenne ses précautions et se fasse tester. On a essayé d’être le plus réactif possible pour minimiser la propagation », raconte Christian Montin. Pourtant, pour le maire de Marcolès, lui aussi présent au congrès, les mesures barrières étaient optimales : « Lors du congrès en lui-même, pendant les réunions, les séances plénières, les forums ou même dans le salon des maires, partout où je suis passé, j’ai trouvé beaucoup de rigueur en matière de protection sanitaire. Le pass sanitaire était contrôlé de manière très rigoureuse à l’entrée du salon et du congrès, le port du masque était obligatoire donc c’était un peu ceinture et bretelles. Le port du masque était respecté. Les services de sécurité s’employaient même à corriger le positionnement des masques. »

Tous les élus positifs vaccinés

Pour lui, il est possible que la contamination ait eu lieu en marge de l’évènement : « Il y a une vie en-dehors du congrès. Chaque maire à sa vie personnelle, familiale, sociale, amicale… Il y a aussi des cocktails et des réceptions qui s’organisent en parallèle. Il y a forcément des lieux où il y a relâchement, où les règles ne sont plus du tout les mêmes. Quand vous allez à un cocktail, le port du masque devient compliqué ». Christian Montin rassure, aucun des élus ne souffrirait d’une forme grave de la maladie : « Tous les collègues que j’ai eu au téléphone ou vus en visio lors de réunions continuent à être actifs et à travailler même s’ils sont à l’isolement. Ils sont en bonne santé. Il y a quelques symptômes ici ou là mais ce n’est rien de grave, aucun n’est ni sous traitement ni hospitalisé à ma connaissance. Tous étaient vaccinés évidemment. Affaire à suivre ! »

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.