Cet article date de plus de 5 ans

Crise du lait : la Confédération paysanne du Cantal a son mot à dire

Pour éviter l'effondrement des prix et résoudre la crise du lait, les agriculteurs réclament une régulation de la production. Jusqu'ici on a surtout entendu le syndicat majoritaire, la FNSEA. Mardi dans le Cantal, c'est la Confédération paysanne qui est montée au créneau.
Une manifestation sans coup d'éclat, mais avec un message fort.
Une manifestation sans coup d'éclat, mais avec un message fort. © France 3 Auvergne
Depuis que le monde agricole est en crise, la Confédération paysanne reste discrète... Certes ce syndicat pèse nettement moins dans les décisions que la puissante FNSEA, mais surtout ses adhérents, principalement bio, souffrent moins que les autres.

Malgré tout la Confédération est solidaire des producteurs de lait en difficulté. Le syndicat, qui défend une agriculture paysanne, s'est rendu mardi midi chez le plus gros fabricant de fromages AOP du Cantal afin de proposer une régulation de la production rapidement applicable. La Confédération paysanne dit vouloir sortir d'un système, où il s'agit de toujours s'agrandir, de produire toujours plus. Une philosophie inverse à celle de la FNSEA, estime-t-elle.

Dernière étape de la manifestation "en douceur" de la Confédération paysanne : le comité interprofessionnel des fromages à Aurillac, une instance où la FNSEA est la seule autorisée à représenter les producteurs de lait. 

durée de la vidéo: 01 min 50
Action des producteurs de lait dans le Cantal

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie