Déplacement d'enfants réunionnais : l'histoire s'écrit aussi dans le Cantal

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Auvergne

De 1963 à 1981, plus de 1600 enfants réunionnais sont transférés vers la métropôle, sous l'impulsion de Michel Debré. Des enfants envoyés en Creuse, mais aussi dans le Cantal pour repeupler les campagnes.Témoignages.

On les appelle "les enfants de la Creuse". Entre 1963 et 1981, plus de 1600 petits Réunionnais sont déplacés en métropole pour faire face, d'un côté, à la surpopulation de l'île et, de l'autre, à l'exode rural dans les campagnes. Un transfert organisé sous l'impulsion de Michel Debré, avec la promesse faite aux familles d'un avenir meilleur. Des familles qui n'avaient pas vraiment leur mot à dire... En février dernier, le dossier de ces migrations forcées a été confié à une commission d'enquête.



Parmi ces enfants, il y a Henri Annoni et Jean-Charles Pitou. L'un est membre de l'association "Génération Brisée", l'autre en est le président. A 9 et 11 ans, ils se sont retrouvés dans le Cantal. Depuis, 50 ans ont passé, mais ils n'ont pas oublié cette histoire, leur histoire...



Contrairement à leurs camarades creusois, ils n'ont pas été placés dans des fermes (dans des conditions parfois très dures). La semaine, ils étaient dans une école tenue par des religieuses, et durant les vacances, en famille d'accueil. Le curé du village avait cherché des personnes bienveillantes pour ces enfants en manque d'affectation. Mais le billet d'avion promis chaque année pour retourner voir leur famille à La Réunion n'est jamais arrivé.

Ce n'est qu'à l'âge adulte qu'ils ont pu enfin faire le voyage. Aujourd'hui, ils militent pour une reconnaissance de leur histoire, celle d'enfants déracinés de force... 



Entre 1963 et 1981, plus de 1600 enfants réunionnais ont été transférés en métropole pour repeupler les campagnes, dont une soixantaine dans le Cantal. Intervenants : Henri Annoni, ancien "enfant déplacé", membre de l'association "Génération Brisée" ; Jean-Charles Pitou, ancien "enfant déplacé", pdt association "Génération Brisée".








Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité