La désertification médicale pèse sur les pharmacies du Cantal

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ambre Lefèvre avec Sébastien Kerroux

Le chiffre d'affaires des pharmacies diminue, particulièrement dans les zones rurales, où l'activité des officines est liée à la présence de médecins généralistes, de moins en moins nombreux, comme c'est le cas à Pierrefort, dans le Cantal.

La désertification médicale dont souffrent les zones rurales s'entendrait désormais aux pharmacies. C'est en tout cas ce que dénonce l'Union Nationale des Pharmacies de France (UNPF). Selon le syndicat, une pharmacie ferme tous les trois jours en France, le chiffre d'affaires baisse et le chômage augmente dans la profession. 

A Pierrefort, dans le Cantal, la pharmacie fait l'expérience de cette situation dégradée. L'activité a diminué, le chiffres d'affaires a chuté de 2 %. Certains emplois pourraient ne pas être remplacés à l'avenir.

Mais c'est la situation des médecins généralistes du village qui inquiète le plus les pharmaciens : sur les quatre professionnels actuellement installés à Pierrefort et Neuveglise, deux vont partir à la retraite en 2016. Et pour l'instant, aucun successeur n'a été trouvé. Or les deux médecins restants ne pourront prendre en charge tous les patients. Les pharmaciens craignent qu'en changeant de médecins, les malades changent d'officine également.

Reportage de Sébastien Kerroux et Claude Bernard.

durée de la vidéo : 01min 56
Difficultés économique de la pharmacie de Pierrefort ©France 3 Auvergne