METEO. Cantal : les routes d'accès au pas de Peyrol fermées à cause du verglas

Dans le Cantal, l’accès au pas de Peyrol a été fermé mercredi 17 novembre à midi. Depuis le matin, la chaussée était verglacée, et le peloton de gendarmerie de montagne de Murat a secouru des automobilistes en difficulté, sur la route du puy Mary. Cette fermeture pourrait durer jusqu’au printemps.

L’accès au pas de Peyrol (Cantal) a été fermé ce mercredi 17 novembre à midi, en raison de conditions climatiques défavorables. En effet, le verglas a mis en danger des automobilistes, après une nuit particulièrement froide et des pluies verglaçantes. « On a eu, sur les 3 routes d’accès au pas de Peyrol, un verglas généralisé. Il y avait des usagers de la route en difficulté, on n’a pas pu y monter, donc on a fait appel au PGM (Peloton de Gendarmerie de Montagne) de Murat. En conséquence, les 3 routes sont fermées », explique Fabrice Bouscatier, responsable de l’exploitation de la route au sein du Département du Cantal.  

Un accident évité de justesse

En effet, le PGM a dû tirer un automobiliste d’une fâcheuse situation : « En redescendant côté Falgoux, il y avait de la glace vive. Le conducteur, pourtant équipé de pneus neige, a fait 100 mètres en glissant, sans pouvoir s’arrêter. La voiture s’est mise en travers. Miraculeusement, il s’est arrêté au niveau d’un parking plus bas. Ça aurait pu être beaucoup plus grave, c’est l’endroit le plus raide du pas de Peyrol. Il a appelé, et le conseil départemental nous a prévenus pour qu’on aille le chercher », raconte l’adjudant-chef Jean-Michel Crasez, commandant du PGM de Murat.

"Tout était comme vitrifié"

Même pour ces gendarmes, habitués des conditions hivernales, l’intervention n’a pas été évidente : « On n’a pas réussi à le remorquer, malgré notre 4x4. On a réussi à aller jusqu’à lui, on l’a redescendu avec notre voiture, mais la sienne est restée là-bas, tellement la route était glissante. Les pneus neige ne suffisaient pas, il y avait 1 centimètre de glace vive. Tout était comme vitrifié », décrit le militaire. Déjà, lors des premières neiges, le PGM avait été engagé pour secourir des automobilistes coincés.

"A cette époque de l’année c’est assez fréquent"

Habituellement, la route du puy Mary ferme au 1er novembre pour la période hivernale mais cette année, la météo a permis de jouer les prolongations : « On avait fermé 2 jours, du 3 au 5 novembre. C’était en raison de chutes de neige sur la chaussée. On avait rouvert parce que la météo était favorable et on avait un week-end long, on pouvait se le permettre. Mais ce matin, on a eu de l’humidité prolongée et des températures très froides, ce qui a provoqué ce verglas généralisé. On a eu des températures négatives sur tout le massif. A cette époque de l’année c’est assez fréquent. Au mois de novembre, on a toujours des avertissements, on ferme, on rouvre… On finit par fermer pour la saison lorsque les températures froides durent », indique le responsable de l’exploitation de la route Fabrice Bouscatier.

Le site du puy Mary a alerté les usagers via un tweet. 

"On va se retrouver demain matin dans la même situation, avec des conditions très dangereuses donc il n’est pas question de rouvrir."

Fabrice Bouscatier

Pour l’heure, la décision de fermer jusqu’à la fin de la saison hivernale « n’est pas encore prise » selon lui et « dépendra de la météo » et de son évolution. « Si demain il faisait 10°C on rouvrirait immédiatement mais ce ne sera pas le cas. On va se retrouver demain matin dans la même situation, avec des conditions très dangereuses donc il n’est pas question de rouvrir. On va regarder ce qui se profile ». Les températures devraient rester froides, ainsi il est possible que cette fermeture soit définitive.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trafic routier économie transports météo circulation neige infos pratiques société