INSOLITE. Deux flamants roses installés dans un marécage à Talizat, dans le Cantal

Deux flamants roses se sont installés depuis plusieurs jours sur la narse de Pierrefite, située à Talizat, dans le Cantal. Malgré les températures, samedi 27 février, les flamants roses étaient toujours là. Les curieux aussi étaient nombreux à observer cette venue inédite.

Deux flamants roses se sont installés depuis plusieurs jours sur la narse de Pierrefite, située à Talizat, dans le Cantal. Malgré les températures, samedi 27 février, les flamants roses étaient toujours là. Les curieux aussi étaient nombreux à observer cette venue inédite.
Deux flamants roses se sont installés depuis plusieurs jours sur la narse de Pierrefite, située à Talizat, dans le Cantal. Malgré les températures, samedi 27 février, les flamants roses étaient toujours là. Les curieux aussi étaient nombreux à observer cette venue inédite. © Julien Couty

Le brouillard surplombait la narse de Pierrefite, à Talizat, dans le Cantal, samedi 27 février. Pourtant, sous cette brume, deux tâches roses se détachent : deux flamants roses ont élu domicile sur le lac depuis bientôt une semaine. Une venue inédite dans le secteur. "Quand j'ai appris ça, j'ai été très étonné d'apprendre qu'il y avait des flamants roses sur le lac de Pierrefite. Ce sont des espèces vraiment atypiques dans ce milieu, surtout avec les températures actuelles", évoque Noé Huet, venu avec son appareil photo pour immortaliser le moment.

Ils sont venus pour se reposer et se nourrir 

Il s'agirait d'un mâle bagué et d'un jeune. Tous les deux viendraient de Camargue et auraient trouvé sur le lac de quoi se nourrir. "S'ils viennent ici, c'est pour se reposer, si on les dérange, ils vont s'envoler et ne se seront pas forcément reposés comme il faut. Ils ne reviendront peut-être pas. Dans la narse, il y a beaucoup de petits invertébrés qui sont une source de nourriture pour les flamants roses", explique Julien Couty, habitant de la commune. 

Il faut éviter de les déranger

Car depuis une semaine, la nouvelle s'est répandue et de plus en plus de personnes veulent voir les volatiles. "Ca commence à être problématique par rapport à la faune qui risque d'être dérangée. On a souvent des oiseaux migrateurs qui viennent faire une halte pour se reposer. On a des personnes qui ne respectent pas toujours les distances de sécurité et qui ont tendance à s'aventurer dans les parcelles voire à essayer de rentrer dans l'eau", ajoute Julien Couty. 

Le passage de ces flamants roses dans le Cantal ne serait que temporaire. Ils pourraient bien prochainement reprendre leur chemin vers le Sud. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite animaux nature