Opération anti-drogue dans le Cantal : sur l'A75, les camions passés aux rayons X

Depuis début mai, une grande opération anti-drogue est menée sur l'A75. A l’aide d’un camion à rayons X, douaniers et gendarmes espèrent saisir des stupéfiants en transit par le Cantal. En quelques minutes, l’intégralité du contenu des poids lourds interceptés est scannée.

La douane et la gendarmerie mènent conjointement cette opération de contrôle antistupéfiants sur l'A75, dans le Cantal.
La douane et la gendarmerie mènent conjointement cette opération de contrôle antistupéfiants sur l'A75, dans le Cantal. © Laetitia Théodore / FTV

La douane et la Gendarmerie du Cantal ont monté une opération de contrôles antistupéfiants de grande ampleur. Sur l’autoroute A75, ils interceptent des camions susceptibles d’acheminer de la drogue en Europe.

Un camion à rayons X

Pour l’occasion, la douane s’est dotée d’un camion à rayons X. Il n’en existe que 4 France mais sa technologie est un vrai gain de temps lors des contrôles : « L’opérateur dans le camion-scanner a des images radiographiques du poids-lourd, de son contenu et de sa structure, assure le colonel Philippe Aubry, Commandant du groupement de Gendarmerie du Cantal. Là où il faudrait une fouille intégrale qui peut prendre des heures, en 5 minutes nous pouvons scanner un camion en intégralité. C’est un gain de temps énorme pour le service qui fait le contrôle et pour le routier aussi. » Intercepté par les motards de la gendarmerie, ce chauffeur espagnol n'est pas inquiet : « Il y a beaucoup de contrôles sur la route, mais c’est assez inhabituel de tomber sur un contrôle aux rayons X comme celui-ci, explique-t-il en anglais. Mais je n’ai rien à cacher et mon entreprise est tout à fait légale. »

Opération anti-drogue dans le Cantal avec les douanes

L’A75, un axe majeur dans le trafic

Les douaniers n’ont pas choisi l’aire de Garabit par hasard : « Nous sommes là parce qu’il y a un potentiel pour trouver des stupéfiants sur cette aire. Il y a deux ans, sur cette aire, nous avons saisi 1,4 tonne de cannabis, dans un camion espagnol qui remontait du Maroc. C’était dans une cargaison de melons, de fruits », explique David Taillandier, directeur régional des Douanes à Clermont-Ferrand. Conjointement avec la gendarmerie, une centaine de camions sont inspectés. « L'A75 est un axe qui relie le sud de la France, notamment Montpellier et indirectement l’Espagne et le Maroc, à Clermont-Ferrand puis Paris, détaille le colonel de gendarmerie Aubry. Et en plus, c’est une autoroute gratuite jusqu’à Clermont-Ferrand. Donc c’est une autoroute plus empruntée que l’A6 ou A7 vers la vallée du Rhône. »


En Auvergne, l'A75 est l'axe où sont saisies les plus grosses quantités de stupéfiants. Depuis le début de l'année, tous axes confondus, la douane en Auvergne-Rhône-Alpes a saisi plus de 2.4 T de stupéfiants.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers douanes société autoroute