Un resto social dans le Cantal

A Neuvéglise-sur-Truyère près de Saint-Flour dans le Cantal, un habitant a ouvert La Tambouille il y a trois mois. L'établissement contribue à la vie du village et fait travailler des personnes handicapées ou accidentées de la vie. L'occasion pour celles-ci de retrouver une place dans la société.

Frédéric Roose travaille comme cuisinier à La Tambouille, à Neuvéglise sur Truyère dans le Cantal. C'est son premier emploi depuis six ans.
Frédéric Roose travaille comme cuisinier à La Tambouille, à Neuvéglise sur Truyère dans le Cantal. C'est son premier emploi depuis six ans.
Construire par étape et aller à son rythme : c'est la philosophie de La Tambouille, bar-restaurant ouvert il y a trois mois à Neuvéglise-sur-Truyère dans le Cantal.

Frédéric Roose travaille en cuisine. Pour préparer les plats, il a toujours son antisèche : c’est la première fois qu’il a un emploi depuis six ans.
Coralie Cibier est encore scolarisée dans un institut médico-éducatif et vient régulièrement aider en salle. Olivier Kornprobst le gérant et ex-éducateur est là pour guider sa stagiaire : "Je me sens bien accompagnée et puis ça m'aide à connaître les gens…"

Car le restaurant a remis de la convivialité dans le village et les nouveaux employés savent se faire apprécier des habitants.
Même si le restaurant n'est pas toujours plein, l'essentiel est ailleurs pour son gérant Olivier Kornprobst :
''Je suis assez surpris de cette capacité qu'ils ont à s'intégrer. Même si j’ai un regard plus bienveillant qu’un autre chef d’entreprise, ça reste un milieu ordinaire et tout fonctionne."
A terme, La Tambouille souhaite obtenir le statut d'entreprise sociale et solidaire.

durée de la vidéo: 01 min 56
Dans le Cantal, le resto La Tambouille réinsére ses employés

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie solidarité société handicap
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter