Chatte, charmante bourgade de la vallée de l'Isère

Bruno Guillon et sa bande de l'émission "Bruno dans la radio" sur Fun Radio, brandissant son trophée. L'image a fait le buzz sur twitter.
Bruno Guillon et sa bande de l'émission "Bruno dans la radio" sur Fun Radio, brandissant son trophée. L'image a fait le buzz sur twitter.

Avec son nom très "imagé", le village de Chatte a souvent été victime de blagues et de railleries. Ses panneaux d'agglomération disparaissent régulièrement. Il y a quelques mois, Fun Radio a récolté l'un d'eux à l'issue d'un défi passé aux auditeurs. Cette fois, le maire a demandé réparation. 

Par Céline Aubert

Bienvenue à Chatte, charmante bourgade de 2.600 habitants, au coeur de la vallée de l'Isère. Leur nom, les Chatois en sont fiers. Malgré les jeux de mots et les railleries, qu'on imagine aisément. Ben oui, rapport à la femelle du chat. Vous pensiez à quoi ?

Il faut croire que d'autres ont l'esprit mal placé. Il y a quelques mois, dans son émission "Bruno dans la radio", Bruno Guillon l'animateur de Fun Radio a lancé un défi à ses auditeurs : ramener un objet insolite à la rédaction. Sa matinale est l'une des plus écoutées de France. C'est dire l'impact de ce genre d'annonce. 

Le trophée récolté a fait le buzz sur le site internet de Fun Radio et sur twitter : un panneau de la ville de Chatte. Le voleur, un jeune Isérois, s'est vu récompensé d'un smart phone dernière génération. 

Pour la ville, c'en est trop... Imaginez que tous les jeunes du coin s'amusent à voler des panneaux! Cette fois, le maire demande réparation. 

Vols de panneaux d'agglomération à Chatte
Lieu de tournage : Chatte (Isère). Intervenants : L'hôtelier, la boulangère de Chatte. André Roux, maire de Chatte. Maryse Bazzoli-Dumoulin, professeur d'Histoire-Géographie à la retraite.

La ville a beau placer les panneaux à deux mètres du sol, souder les boulons... Rien n'y fait. Cinq à six disparaissent chaque année. Leur prix, 600 euros. Un sacré budget pour une petite commune comme Chatte. Et ça dure depuis des années. Dans de nombreuses facultés, il y aurait des panneaux de Chatte. "Peut-être des collectors" s'amuse André Roux, le maire.

Pour autant, pas question pour les Chatois de changer de nom. Le village le porte depuis le 12e siècle. D'abord "Casta" pour château, puis "chaste"... Comment est-on passé de "chaste" à "chatte",  ce sont les mystères de la langue.

Les panneaux de Chatte, source d'inspiration pour les coquins et les libertins, ô combien nombreux sur le web. Deux jeunes femmes polissonnes se sont ainsi fait photographier devant les panneaux, dans leur plus simple appareil.

Il y a quelques semaines, Fun radio a rendu le panneau, et s'est engagé à organiser un concert gratuit pour la fête du village, en été 2014.

Sur le même sujet

Les + Lus