Les cités administratives d’Aurillac, Clermont-Ferrand, Grenoble et Lyon bientôt rénovées

La cité administrative d'Aurillac devrait être raccordée au réseau chaleur "bois" de la commune. / © Google 2018
La cité administrative d'Aurillac devrait être raccordée au réseau chaleur "bois" de la commune. / © Google 2018

Bâtiments vieillissants, manque d’installations numériques, accès aux personnes à mobilité réduite restreint…les cités administratives d’Aurillac, Clermont-Ferrand, Grenoble et Lyon ont besoin d’un coup de jeune, qui favorisera aussi la transition énergétique.

Par Solenne Barlot

Les cités administratives d’Aurillac, Clermont-Ferrand, Grenoble et Lyon ont été sélectionnées par la Direction de l'Immobilier de l’Etat pour un projet de rénovation visant à réduire la consommation d’énergie et les dépenses publiques. En tout, ce sont 39 projets sur tout le territoire, qui devraient faire baisser de 50% les émissions de gaz à effet de serre au niveau national.

Rénovation pour Aurillac, Clermont-Ferrand et Grenoble et reconstruction à Lyon, les nouvelles structures devraient permettre de réduire la facture d’énergie de façon substantielle, mais aussi d’économiser sur les loyers puisque le projet devrait permettre de libérer 240 bâtiments au niveau national. Le Ministère de l’Action et des comptes publics prévoit une économie annuelle de 40 millions d’euros.

Regroupement des services de l'Etat

Pour Aurillac, la cité administrative se situe dans les locaux d’une ancienne caserne militaire de la fin du XIXe siècle. Le projet prévoit notamment un raccordement au réseau de chaleur « bois » de la commune. Ces travaux permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de faire baisser la facture énergétique de plus de 42 %. L’Etat prévoit également la création de nouveaux postes de travail, pour libérer d’autres bâtiments. Le coût de la rénovation s'élève à plus de 700 000 €.

Isolation de façades et des toitures, ventilation, renouvellement partiel des menuiseries extérieures sont prévues sur les 9 000 m² que compte la cité administrative de Clermont-Ferrand, pour un montant d’environ 3 millions d’euros. Tout comme à Aurillac, un regroupement avec d’autres services de l’Etat est à prévoir. La facture d'énérgie devrait être réduite de 43 %.

A Lyon, un nouveau bâtiment sortira de terre

A Grenoble, quartier de la Mutualité, le projet immobilier d’un montant d’environ 8 millions d’euros doit être livré en juillet 2022. Il prévoit une réduction de moitié de la consommation énergétique du site, grâce à la réalisation de travaux d’isolation par l’intérieur et d’amélioration de l’éclairage LED.

C’est à Lyon que les travaux prendront le plus d’ampleur. Dans le quartier d’affaires de la Part-Dieu, les 50 500 m² de la cité administrative sont considérés comme vétustes, un nouveau bâtiment de haute performance environnementale verra donc le jour sur un site attenant et remplacera la tour IGH (Immeuble de Grande Hauteur). Un deuxième bâtiment devrait également être construit pour le compte de l'Etat sur le site de l'actuelle cité administrative. La surface de la cité sera réduite de 30% et l'amélioration de la performance énergétique devrait réduire la facture énergétique des services concernés par le projet de plus de 75%. Environ 88 millions d’euros seront investis dans ces travaux.

Sur le même sujet

Les + Lus