• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Lyon en autocar ou en train ? La guerre des prix est lancée

Profitant des possibilités que leur offre la Loi Macron, les autocaristes n’ont pas attendu pour proposer des trajets entre Clermont-Ferrand et Lyon, en concurrence directe avec les TER. Un bémol cependant, il faut se plier à leurs horaires moins souples que ceux du train.

Par Cyrille Genet

Nous avons fait l’essai, sur le site de réservation de la compagnie starshipper (regroupement de PME du transport de voyageurs) qui opère la ligne entre Lyon et Bordeaux par autocar, on peut désormais réserver un billet (pour le lendemain) au départ de Clermont-Ferrand pour rejoindre la gare de la Part-Dieu à Lyon, au prix de 15 euros alors que la SNCF les propose à des tarifs entre 32,50 et 35,50 euros. Le trajet est annoncé pour 2 heures 30 entre en bus, contre 2 heures 30 à 2 heures 58 en train.
Moins cher encore, isilines, appartenant au groupe Eurolines (filiale de la Caisse des Dépôts et de Véolia Transdev) propose en ligne des trajets simples entre Clermont-Ferrand et Lyon-Perrache à partir de 5 euros (les allers-retours coûtent entre 10 et 30 euros selon la période) pour 2 heures 45 de route.
Mais à ce prix là, on ne choisit pas le moment de son départ, un seul par jour pour isiline pour l’instant, deux par jours pour starshipper à partir du 7 septembre du lundi au samedi et un seul le dimanche . Sur ce terrain la SNCF reste vainqueur avec 10 trains proposés le même jour lors de notre test entre 6 heures 26 et 19 heures 20.
Jusqu’à présent le Train Express Régional était protégé de la concurrence de l’autocar, barrière qui est tombée lors de la promulgation de la loi Macron le 6 août 2015.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière

Les + Lus