Connaissez-vous les origines de la fête du 1er mai ?

Saviez vous que le 1er mai est un jour férié depuis 1947 en France ? Et saviez vous que tout a commencé par une grève de salariés américains en 1886 ? Petite histoire de la fête du 1er mai. 



© Creative commons

Tout commence à Chicago


L'histoire débute le 1er mai 1886, aux Etats-Unis. 350 000 travailleurs se mettent en grève  réclamant la journée de travail de huit heures. Les usines du pays se trouvent paralysées. 

La constestation est particulièrement vive à Chicago, dans l'Illinois. Le 3 mai, la situation dégénère. Alors que 10 000 ouvriers grévistes pénètres dans les usines McCormick pour conspuer ceux qui sont retournés au travail, la police intervient faisant six morts et de nombreux blessés.

Le 4 mai, 150 000 personnes se réunissent en guise de protestation. Une bombe explose tuant 15 policiers et plusieurs travailleurs. 

Les ouvriers obtiennent gain de cause et la journée de huit heures est adoptée. 


Une journée de revendications salariales


En 1889, l'Internationale socialiste réunie à Paris adopte le 1er mai comme "journée internationale des travailleurs". La fête du 1er mai est née en France marquée par des revendications salariales et des défilés des travailleurs.

Mais cela n'a alors rien de festif... En 1891, le 1er mai est marqué par une fusillade meutrière à Fournies, dans le Nord. neuf personnes sont tuées et 35 blessées.

Il faut attendre 1920 pour que le 1er mai soit une journée chômée. 

Le 1er mai 1936 marque le début d'une vague de grèves conduisant à l'adoption des deux premières semaines de congés payés et de la semaine de 40 heures.


1941 : Pétain décrète la "Fête du travail"


Mais ce sera finalement au maréchal Pétain que l'on doit la fête du travail. En 1941, il décrète le 1er mai comme  "Fête du Travail et de la Concorde sociale", terme qui remplace l'ancienne "Fête des travailleurs".

L'expression est gardée à la Libération: le 1er mai devient alors chômé et payé.

Aujourd'hui, la Fête du travail est un jour chômé dans la quasi-totalité des pays d'Europe à l'exception des Pays-Bas et de la Suisse.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social