Coronavirus : ce que l'on sait sur les trois foyers identifiés en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le déconfinement

Le nouveau coronavirus continue de circuler en Auvergne-Rhône-Alpes. Trois foyers de contamination ont été annoncés par le ministre de la Santé. Deux sont confirmés en Savoie, Haute-Savoie et la situation est "maîtrisée" dans le Puy-de-Dôme, moins d'une semaine après le déconfinement.

Un drive-test pour dépister les cas de Covid-19 à Villefranche-sur-Saône, près de Lyon. (Illustration)
Un drive-test pour dépister les cas de Covid-19 à Villefranche-sur-Saône, près de Lyon. (Illustration) © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Trois "clusters" ont été identifiés en Auvergne-Rhône-Alpes depuis le déconfinement, annonce l'Agence régionale de santé (ARS) à France 3 Alpes ce dimanche 17 mai, confirmant une information du Journal du dimanche. Ces foyers de contamination au nouveau coronavirus ont été signalés en Savoie, Haute-Savoie et dans le Puy-de-Dôme où la situation est maintenant "maîtrisée".

Alors que les mesures de confinement ont pris fin lundi 11 mai, le Covid-19 continue sa progression en France. Au moins 25 "clusters" ont été détectés dans le pays depuis cette date, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, dans les colonnes du JDD. Voici ce que l'on sait sur les foyers identifiés en Auvergne-Rhône-Alpes.

 

"Cluster" familial en Savoie


Un "cluster familial" a été identifié sur la commune de Saint-Martin-de-Belleville, en Savoie. En tout, dix membres d'une même famille ont été testés positifs au Covid-19, selon les autorités sanitaires. La contamination a eu lieu lors de funérailles qui se sont déroulées à une date qui n'a pas été précisée.

Parmi les dix malades "trois sont repartis en Gironde", a encore indiqué l'ARS à France 3 Alpes. "L’ensemble des cas contacts ont été informés", soit une cinquantaine de personnes. Les dépistages sont en cours.

 

Un centre d'hébergement touché à Annecy


A Annecy, en Haute-Savoie, c'est dans un centre d’hébergement et de réinsertion sociale que le virus a activement circulé. Un premier cas a été confirmé vendredi 15 mai, suite à quoi "toutes les personnes résidant au même étage" que le malade ont été dépistées, poursuit l'ARS. Six cas supplémentaires ont ainsi été confirmés.

"Au vu de ces premiers résultats, l’ensemble du foyer (personnel et résidents) sera testé en début de semaine", soit à partir du lundi 18 mai. Tous les résidents ont été contactés par les autorités sanitaires et les mesures barrières renforcées au sein de la structure pour limiter la propagation du Covid-19. "Chaque résident a été invité à surveiller son état de santé et à consulter un médecin en cas de signes cliniques".

 

Situation "maîtrisée" dans le Puy-de-Dôme


La semaine du déconfinement, trois personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus dans le Puy-de-Dôme, informe l'ARS sans donner plus de précision sur la localisation de ces cas. "Les dépistages faits autour de ces cas se sont révélés être tous négatifs", ajoutent les autorités sanitaires, selon qui la situation est "actuellement maîtrisée".

 

"Tester, isoler et casser les chaînes de contamination"


"Le système mis en place pour tester, isoler et casser les chaînes de contamination est opérationnel", a assuré le ministre de la Santé au JDD. "Nous avons diagnostiqué 1 100 nouveaux patients atteints par le coronavirus (en France depuis le déconfinement). C’est moins de 2% des tests réalisés", a assuré Olivier Véran.

En Auvergne-Rhône-Alpes, les autorités sanitaires recommandent aux personnes infectées de rester à l'isolement. "Un suivi régulier est assuré", affirme l'ARS. Le ministre de la Santé a indiqué qu'il était trop tôt pour faire le bilan du déconfinement, moins d'une semaine après sa mise en œuvre. "Nous aurons un premier retour d'ici dix à quinze jours", a-t-il dit.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter