Coronavirus COVID 19 : 40 patients de Bourgogne-Franche-Comté transférés dans les hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes

Samedi 28 mars, le transfert de patients en réanimation hospitalisés en Bourgogne-Franche-Comté a commencé vers les hôpitaux d'Auvergne-Rhône-Alpes. Quarante patients atteints de coronavirus COVID 19 sont concernés et devraient être répartis dans le Puy-de-Dôme, l'Allier et l'Isère.
Les premiers patients atteints de Covid 19 et provenant de Bourgogne-Franche-Comté sont arrivés dans les hôpitaux d'Auvergne samedi 28 mars.
Les premiers patients atteints de Covid 19 et provenant de Bourgogne-Franche-Comté sont arrivés dans les hôpitaux d'Auvergne samedi 28 mars. © CHU Clermont-Ferrand
En pleine épidémie de coronavirus COVID 19, la décision avait été prise vendredi : soulager les services de réanimation de Bourgogne-Franche-Comté, région qui connait actuellement une forte occupation des lits de réanimation et des perspectives d’aggravation durant le week-end, en transférant un certain nombre de patients vers des zones moins touchées pour l'instant. Parmi ces zones, la région Auvergne-Rhône-Alpes. Au total, ce sont 40 patients qui sont attendus pendant ce transfert qui devrait durer 3 ou 4 jours.

Dans un communiqué, les Agences Régionales de Santé d’Auvergne-Rhône-Alpes et de Bourgogne-Franche-Comté précisent que ce transfert se fait avec "une collaboration étroite entre les CHU de Besançon, Dijon, Clermont- Ferrand, Grenoble et leurs équipes ainsi que les Hospices civiles de Lyon."
 
Pour assurer le transfert des patients, des moyens aéroportés exceptionnels sont mobilisés : avions, hélicoptères Sécurité civile et hélicoptères militaires.
Pour assurer le transfert des patients, des moyens aéroportés exceptionnels sont mobilisés : avions, hélicoptères Sécurité civile et hélicoptères militaires. © CHU Clermont-Ferrand

Puy-de-Dôme, Allier et Isère

Quarante patients hospitalisés en Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert dans 3 départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes : le Puy-de-Dôme, l’Allier et l’Isère. Samedi 28 mars, 13 patients ont déjà été reçus dans les hôpitaux de Clermont-Ferrand et de l’Allier. Les patients viennent des établissements hospitaliers de première et deuxième ligne des départements du Doubs, du Territoire de Belfort, de Haute-Saône, de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire.

Leur prise en charge se répartit sur plusieurs établissements d’Auvergne-Rhône-Alpes :
- 21 personnes au CHU de Clermont-Ferrand (63)
- 9 patients dans 3 établissements de l’Allier, les centres hospitaliers de Montluçon, Vichy et  Moulins 
- 10 au CHU de Grenoble

A ces 40 malades, il faut ajouter 2 patients transférés vendredi 27 mars de l’hôpital de Mâcon vers les services de réanimation des Hospices civils de Lyon et du centre hospitalier de Villefranche-sur-Saône. Ceci porte à 42 le nombre total de transferts effectués entre les 2 régions depuis le vendredi 27 mars.  

Avion, hélicoptère, ambulance

Pour cela, des moyens aéroportés exceptionnels sont mobilisés : avions, hélicoptères Sécurité civile et hélicoptères militaires ainsi que des convois d’ambulances terrestres.
Les patients transférés sont tous pris en charge en réanimation. Ils nécessitent une médicalisation pendant le trajet et sont placés sous la surveillance d’un médecin et d’une infirmière jusqu’à leur prise en charge à l’hôpital.
 
Vingt-et-un patients en réanimation sont attendus au CHU de Clermont-Ferrand
Vingt-et-un patients en réanimation sont attendus au CHU de Clermont-Ferrand © CHU Clermont-Ferrand
 

Le CHU de Clermont-Ferrand conserve ses capacités d’accueil pour la population auvergnate

Malgré cet effort considérable, le CHU de Clermont-Ferrand conserve des capacités importantes de prise en charge pour la population auvergnate. En effet, 100 lits de réanimation ont été installés pour répondre aux besoins. Ce sont donc 70 lits de réanimation qui demeurent disponibles pour faire face à l'arrivée de patients auvergnats.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société chu de clermont-ferrand