Coronavirus COVID 19 : l'Auvergne compte désormais 114 cas positifs, un décès enregistré dans l'Allier

L'épidémie de COVID 19 touche tous les départements auvergnats. / © JEFF PACHOUD / AFP
L'épidémie de COVID 19 touche tous les départements auvergnats. / © JEFF PACHOUD / AFP

Dimanche 22 mars, l’ARS a indiqué qu’il y avait 1431 cas confirmés au COVID 19 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. En Auvergne, on compte désormais 114 personnes diagnostiquées positives. Un premier décès a été enregistré dans l'Allier.
 

Par Catherine Lopes

Dans son communiqué quotidien, l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes a indiqué dimanche 22 mars qu’il y avait 1431 cas de COVID 19 dans la région. En Auvergne, on recense désormais 114 cas positifs. L’agence régionale précise : « Le nombre de cas comptabilisés correspond aux cas confirmés par la réalisation de tests en laboratoire. Les tests de dépistage ne sont plus systématiques, mais réalisés en priorité auprès des personnes pour lesquelles la confirmation du diagnostic représente un enjeu important, notamment les personnes hospitalisées présentant des formes graves, les professionnels de santé, les premiers cas possibles en Ehpad, les femmes enceintes ou encore les donneurs d’organes ».

Voici la répartition selon les départements :  
  • Allier : 27 (+9) cas, dont 1 personne décédée
  • Cantal : 17 (+5) cas
  • Haute-Loire : 13 (+2) cas
  • Puy-de-Dôme : 57 (+10) cas

En Auvergne-Rhône-Alpes, on comptabilise 72 décès depuis le début de l'épidémie. "Parmi les décès enregistrés, environ 90% concernent des personnes de 70 ans ou plus ; l’âge moyen des décès survenus dans la région est de 81,5 ans", précise l'ARS. Un premier décès dû au COVID 19 a été enregistré en Auvergne, dans le département de l'Allier, dimanche 22 mars. Il s'agit d'une femme de 82 ans.

A noter que l'ARS n'a pas communiqué les chiffres pour la journée du 20 mars. Aussi, les données concernant le 21 mars regroupent les nouveaux cas diagnostiqués positifs sur les journées des 20 et 21 mars. Ceci influe sur la pente de la courbe ci-dessous.
 
C'est dans le Puy-de-Dôme que l'on compte le plus de patients positifs, avec 57 cas recensés. En cas d'arrivée massive de malades, les équipes du CHU de Clermont-Ferrand ont prévu trois pôles qui pourront accueillir des patients en réanimation. Le premier est le service de réanimation et de médecine (maladies infectieuses et tropicales mais aussi d’autres services) à Gabriel-Montpied. Un deuxième palier sera constitué avec les services de réanimation et de médecine d’Estaing puis un troisième au pôle hospitalier Louise-Michel. Au total, environ cent lits pourraient ainsi être consacrés à cette prise en charge intensive.
 

1,3 million de masques

L’Allier est l’un des derniers départements de la région touchés par l’épidémie : le premier cas a été détecté le 12 mars. Les cas les plus graves sont pris en charge au centre hospitalier de Moulins-Yzeure. C'est dans ce même département qu'un décès a été enregistré dimanche 22 mars. Le Cantal est le dernier département à avoir été touché par le Coronavirus, le dimanche 15 mars. Un premier cas avait été pris en charge au centre hospitalier d’Aurillac, mais il s’agissait d’un habitant de Charente-Maritime. La Haute-Loire fait partie des départements de la région AURA touchés les plus tardivement et les moins intensément par l’épidémie. L’expansion du virus y semble moindre. Dans le Puy-de-Dôme, les cas avérés de Coronavirus sont pris en charge au CHU de Clermont-Ferrand. Les 1ers cas avérés étaient en lien avec le cluster de Mulhouse, l’épidémie y progresse rapidement.

Dans un communiqué publié samedi 21 mars, l'ARS a indiqué que "1,3 million de masques ont été livrés ce jour aux établissements supports des groupements hospitaliers (GHT) de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dès ce lundi, l’ARS procédera à une répartition de ces masques entre les établissements de santé et médicosociaux de la région. Ces masques seront progressivement distribués dans le courant de la semaine".


 

Sur le même sujet

Les + Lus