Deux terroristes présumés du Rhône et de la Loire, jugés à Paris les 21 & 22 janvier

© Loic Venance / AFP
© Loic Venance / AFP

Ils seront deux à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris ce 21 et 22 janvier 2020, pour "association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste". Julien Bataille, de Tarare, et Jérémie Choplin, interpellé à Roanne, sont soupçonnés de liens avec le djihadiste Rachid Kassim.

Par Aude Henry

Interpellés en septembre 2016, Julien Bataille et Jérémie Choplin, dorment déjà en prison. Placés en détention provisoire depuis trois ans et demi.
Ce mardi 21 et mercredi 22 janvier 2020, les deux hommes seront jugés à Paris pour "association de malfaiteurs, en lien avec une entreprise terroriste". Ils comparaîtront devant la 16ème chambre correctionnelle, juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) dans les affaires de terrorisme.

Julien Bataille est originaire de Tarare, dans le département du Rhône. Aujourd'hui âgé de 42 ans, il est soupçonné d'être le recruteur principal de Daech, et d'avoir radicalisé plusieurs jeunes du côté de Lyon, mais également de Roanne.
Selon le journal L'Express, Julien Bataille aurait été notamment "le gourou" de Rachid Kassim. Et il aurait surtout gardé le contact avec celui qui avait rejoint les rangs de l'organisation Etat Islamique en Syrie, avant d'être abattu en février 2017.
 

Exclu de plusieurs lieux de culte du Roannais, Julien Bataille s'était installé en famille à Dôle, dans le Jura. Adepte du "takfirisme", une doctrine qui légitime les actions contre les musulmans modérés, Julien Bataille ne serait pas soupçonné d'avoir ordonné, ou influencé une attaque terroriste sur le sol français. Contrairement à Jérémie Choplin.
 

Interpellé à Roanne dans la Loire, le 16 septembre 2016, Jérémie Choplin est lui-aussi appelé à comparaître les 21 et 22 janvier devant la 16ème chambre correctionnelle de Paris. Le présumé terroriste, âgé de 33 ans, est également soupçonné d'avoir été en contact avec Rachid Kassim, via les messageries Viber et Telegram. Il lui serait reproché d'avoir reçu une proposition du djihadiste pour commettre un attentat.






 

Sur le même sujet

Les + Lus