Drôme : dégâts dans les vergers et récoltes perdues après l'épisode de grêle qui a frappé Romans/Isère

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dolores Mazzola .

Abricots, pêches, nectarines, cerises .... de nombreux agriculteurs du nord de la Drôme ont découvert ce dimanche avec consternation les dégâts occasionnés par la grêle samedi après-midi dans leurs exploitations. Un épisode climatique de courte durée mais d'une violence exceptionnelle. 

Des fruits à noyaux perdus à l'approche de la récolte... Les arboriculteurs du nord de la Drôme faisaient ce matin un triste bilan après le déluge de grêle qui s'est abattu samedi après-midi sur la région et notamment sur le secteur de Romans/Isère. 

La saison s'annonçait pourtant bien. Pour certains arboriculteurs, les vergers sont décimés.  Certains se sont rendus sur place pour constater les importants dégâts causés par les grêlons en un quart d'heure. Les fuits sont à terre et ceux qui sont encore sur les arbres sont marqués par les impacts...



Ci-dessous, à Châteauneuf-sur-Isère, entre Bourg-lès-Valence et Romans-sur-Isère, les intempéries ont ravagé certains parcelles. Remplis de grêlons, les filets anti-grêle tendus pour protéger les arbres témoignent de l'importance de cet épisode. Certains n'ont pas résisté.



La détresse des arboriculteurs et viticulteurs 

Sur une vidéo de plusieurs minutes, diffusée en direct sur Facebook, un jeune arboriculteur à Pont-de-l’Isère, Aurélien Esprit, faisait un état des lieux sur son exploitation après l'orage de grêle... "Je vais vous montrer ce qu’on vient de se prendre sur la gueule... c'est pas possible, tout est foutu !" Une vidéo vue plus de 98 000 fois.



La quasi totalité des fruits de ce jeune arboriculteur est perdue... Même constat, dans la commune voisine de La Roche-de-Glun où Franck Faugier, un viticulteur, a perdu 80% de son vignoble Crozes Hermitage. Et les conséquences pourraient aller au delà de la vendange 2019... il faudra selon lui, plusieurs années pour la vigne retrouve son aspect.

Intervenants : Aurélien Esprit, Arboriculteur / Franck Faugier, Viticulteur ©France 3 RA



Les attentes des exploitants agricoles

Ce matin, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a fait le déplacement à Romans/Isère, à la rencontre des exploitants sinistrés et a assuré ces derniers du soutien de l'Etat. Didier Guillaume a notamment annoncé une reconnaissance d'état de catastrophe naturelle.

Pour Grégory Chardon, exploitant à La Roche-de-Glun, à l'ouest de Romans-sur-Isère, et président de la FDSEA de la Drôme, l'Etat doit prendre des mesures. Selon lui, l'Etat doit faire "un gros travail sur l'assurance récolte". Le dispositif actuel n'est selon lui "pas adapté". Autre attente du monde agricole : davantage de moyens pour que les exploitants puissent protéger leurs cultures, notamment avec les filets anti-grêle. Enfin, autre attente : des "solutions financières" pour aider les exploitants touchés par cet épisode.
Ce que les exploitants agricoles attendent de l'Etat au lendemain de l'orage de grêle qui a ravagé les vergers ... ©France 3 RA
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité