Drôme: une quarantaine de témoignages recueillis pour des crimes pédophiles dans les Foyers de charité.

Décédé il y a 30 ans, le père Finet est accusé de pédophilie selon 46 témoins. Il avait fondé les Foyers de charité dans la Drôme en 1936.

© Alexandre MARCHI/MAXPPP

C’est un nouveau scandale qui éclabousse les œuvres chrétiennes. Une vingtaine de nouveaux cas de pédophilie ont été révélés dans un rapport. Il s'agit de victimes du fondateur des Foyers de charité, le père Finet. Ces révélations font suite à 26 premiers cas annoncés début mai. Les victimes sont pour la plupart d'anciennes élèves de l'établissement  scolaire du Foyer de Charité de Châteauneuf-de-Galaure (Drôme). Les témoignages recueillis par une commission indépendante décrivent le même mode opératoire. Le père Finet, décédé il y a 30 ans, invitait des enfants de 10 à 14 ans tard le soir pour des confessions.

Une commission indépendante au rapport

Ce rapport a été publié par une commission de recherche indépendante qui a été créée après plusieurs signalements et la publication d’un témoignage dans la presse. "14 récits concordants attestent de touchers du corps de la part du père Finet" rapporte la commission "20 témoignages attestent de questionnements insistants et intrusifs à caractère sexuel". Le rapport évoque des gestes déplacés et des abus de pouvoir. Le mode opératoire du père Finet était souvent le même. Il recevait dans sa chambre-bureau tard le soir des élèves sur ses genoux. Il focalisait particulièrement la confession sur la sexualité selon les victimes présumées.

"Ces nouveaux témoignages confirment de manière concordante des agissements graves du père Finet", ajoute le père Moïse Ndione, père modérateur de l'Oeuvre des Foyers de la charité. "Pourquoi ces personnes mentiraient-elles? Qu'est-ce qui les pousserait à mentir?", écrit-il sans donner plus de précisions sur les témoignages. 

D'autres agresseurs présumés

La commission a aussi reçu neuf autres témoignages. Ils concernent des abus possiblement commis par d'autres personnes. Certaines d'entre elles ont déjà été signalées aux autorités judiciaires.

Les Foyers de charité organisent des retraites spirituelles partout dans le monde. Elles ont été fondées dans la Drôme en 1936 par le père Finet et Marthe Robin. L’institution compte 78 foyers dans le monde et accueil 50 000 personnes par an. Des écoles ou hébergements de vacances sont rattachés également à certains foyers.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pédophilie faits divers religion société