• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

HISTOIRE. Il y a 75 ans... Les combats du Vercors (Drôme)

Parachutage de vivres et d'armes au maquisards du Vercors sur le plateau de Vassieux. / © BEP/MAXPPP
Parachutage de vivres et d'armes au maquisards du Vercors sur le plateau de Vassieux. / © BEP/MAXPPP

Il y a 75 ans, le 21 juillet 1944, les soldats allemands attaquaient le maquis du Vercors, haut lieu de la Résistance, suspecté de préparer l'arrivée des militaires américains.
 

Par Emilie Henny

Le Vercors, symbole de la Résistance française. Mais aussi, souvenir d'un combat meurtrier face aux Allemands en 1944. 75 ans après, la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Armées, Geneviève Darrieusecq, s'est rendue à Vassieux-en-Vercors (Drôme) pour assister aux commémorations d'un combat qui a fait 840 morts français dans tout le Vercors. 
Vassieux-en-Vercors fut reconnu Compagnon de la Libération par décret du général de Gaulle le 4 aôut 1945. / © FRANCE 3 RA / Daniel Pajonk
Vassieux-en-Vercors fut reconnu Compagnon de la Libération par décret du général de Gaulle le 4 aôut 1945. / © FRANCE 3 RA / Daniel Pajonk


Un haut lieu de la Résistance attaqué

21 juillet 1944. Les soldats allemands attaquent le Vercors, massif situé dans la Drôme surplombant la Vallée du Rhône. Ils sont 15 000 soldats originaires d'outre-Rhin à débarquer dans le maquis. Après avoir été parachutés, les Allemands lancent une offensive afin d'encercler le Vercors. Les ordres : ratisser, détruire les "terroristes" et leurs moindres repaires...  


Réduire toute vélléité de Résistance

Près d'un mois après le débarquement en Normandie, le 11 juillet, tous les jeunes hommes du Vercors âgés de 20 à 24 ans sont mobilisés, 400 environ. A la mi-juillet, ce sont près de 4 000 hommes qui sont réunis dans le Vercors, la plus importante concentration de maquisards de la région. Les entraînements et exercices de maniement d’armes s’intensifièrent. Face à cette organisation, l'Allemagne s'inquiète et commence à organiser son arrivée dans le Vercors.


Plus de 800 morts français

Les alliés, eux, décident de parachuter des armes en masse dans le massif. Mais, les maquisards ne sont pas des soldats. Malgré ces armes, ils ne feront pas le poids face aux hommes aguerris de l'armée allemande.

En moins d'une semaine, ce sont près de 840 français dont 600 maquisards qui trouvent la mort.

 

Vassieux-en-Vercors, Compagnon de la Libération

Il y a 75 ans, vingt-deux planneurs allemands se posaient à Vassieux-en-Vercors, marquant le début de combats. Les bombardements et les massacres ont fait 73 victimes civiles dans cette commune, qui comptait 430 habitants à l'époque. 

La commune de Vassieux est une des cinq collectivités françaises ayant reçu la Croix de la Libération par décret du général de Gaulle, en date du 4 août 1945.

Sur le même sujet

Arverniales 2019

Les + Lus