"Il manque 16 000 conducteurs dont 8000 pour les bus à cause des salaires en dessous du SMIC" Action des routiers à Porte les Valence (Drôme)

Publié le

Les chauffeurs routiers en grève organisent une action dans la zone industrielle de La Motte à Portes-les-Valence dans la Drôme.

Les chauffeurs routiers se mobilisent ce lundi 27 juin partout en France, sur une vingtaine de sites industriels. A Portes-les-Valence, dans la ZI de la Motte, le ton est déterminé et tous les chauffeurs présents disent souffrir d'un manque de considération. 

Principal problème : les salaires. Avec l'inflation, le taux horaire dans le secteurs des transports et de la logistique est passé en dessous du SMIC. "On a du mal à se faire entendre sur tout ce qu'on revendique depuis maintenant plusieurs mois" explique Christophe Garait, représentant de la  CFDT Transports Routier d'Auvergne Rhône Alpes. 

"On ne sait pas comment on va faire à la rentrée" 

Pourtant le secteur est en crise de recrutement. Selon les syndicats, 80 000 emplois sont à pourvoir. Il manque 16 000 conducteurs dont 8000 chauffeurs de bus. "On ne sait pas comment on va faire à la rentrée scolaire" s'inquiète Christophe Garait. 

"On appelle à une prise de conscience de l'Etat pour valoriser notre profession! Et on se demande comment interpréter le message envoyé par le nouveau gouvernement qui n'a pas de ministère des transports."

Depuis avril 2022, un ministère de la Transition écologique, chargé des Transports "met en œuvre les politiques relatives à l’aviation civile, aux transports et à leurs infrastructures", précise le site du ministère. 

Les 790 000 salariés de la branche étaient appelés ce lundi 27 juin par plusieurs organisations syndicales à une première mobilisation pour exiger la réouverture sans conditions de véritables négociations dans tous les secteurs de la Convention collective nationale du transport routier (CCNTR). Soit le transport routier de voyageurs, de marchandises, de fonds et de valeurs, sanitaire et le déménagement.