• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Montélimar : grève chez Amazon suite au licenciement d'un salarié soutenant les gilets jaunes

En France, 3 salariés d'Amazon ont été licenciés pour avoir soutenu des actions des gilets jaunes contre leur employeur. / © F3 Drôme
En France, 3 salariés d'Amazon ont été licenciés pour avoir soutenu des actions des gilets jaunes contre leur employeur. / © F3 Drôme

Une poignée de manifestants s'est réunie ce matin devant le site logistique d'Amazon. Des militants CGT-CFDT et des gilets en ordre dispersé. Ils protestent contre le licenciement d'un salarié qui a soutenu les gilets jaunes et justifié les actions contre le géant du commerce en ligne

Par Sandra Méallier

Des salariés d'Amazon à Montélimar sont en grève, et une dizaine de manifestants se sont rassemblés ce mardi matin devant la plateforme drômoise du groupe.

L'intersyndicale CGT-CFDT réclame la réintégration d'un salarié licencié pour faute grave par défaut de loyauté. Il aurait relayé sur les réseaux sociaux un appel au blocage du site logistique du géant de la distribution par Internet.

Ceux qui le soutiennent estiment qu'il a simplement pris parti en faveur du combat des gilets jaunes sans appeler à des actions à l'encontre de son employeur. Ils dénoncent le non-respect de la vie privée. L'affaire a été portée devant les Prud'hommes.

De son côté, Amazon France a déclaré par communiqué que « le mouvement des gilets jaunes n’est pas lié à Amazon. Il est faux de prétendre que des collaborateurs ont été licenciés pour une raison autre que la violation de leurs obligations contractuelle. Chez Amazon, chacun de nos collaborateurs est libre de participer ou d'exprimer son soutien à un mouvement, quel qu’il soit. Notre intérêt est que nos collaborateurs restent au sein de l’entreprise, et y développent leurs carrières. Cependant, nous prenons des mesures si un employé ne respecte pas ses obligations contractuelles. »

 
Soutien à un salarié d'Amazon licencié.
Grève sur le site Amazon de Montélimar et rassemblement à l’appel des la CGT et la CFDT. Le salarié licencié aurait soutenu sur les réseaux sociaux des actions contre son employeur. - F3 Drôme - Hugo Chapelon / Stéphane Hyvon

 

Sur le même sujet

Manifestation contre Monsanto

Les + Lus