Affaire du collégien qui avait crié ''Allah Akbar'' lors d'un hommage à Samuel Paty : le père jugé à Valence

Publié le Mis à jour le

Le père d'un collégien de 11 ans est jugé ce jeudi 20 janvier devant le tribunal de Valence pour ''menaces de mort sur personnes chargées d'une mission de service public''. Il avait soutenu son fils qui avait crié ''Allah Akbar'' lors d'un hommage à Samuel Paty.

Les faits remontent à octobre 2021 dans un collège à Valence, dans la Drôme. Un père de famille âgé d'une quarantaine d'années avait soutenu et félicité son fils de 11 ans qui avait crié ''Allah Akbar'' lors d'un hommage à Samuel Paty, enseignant assassiné en région parisienne par un terroriste un an plus tôt. 

Le 15 octobre 2021, alors qu'une minute de silence était observée, le collégien refuse de la respecter et crie ''Allah Akbar''. Il reçoit alors un avertissement, ce qui a provoqué l'ire de son père.
Le 18 octobre, le quadragénaire entre dans le collège, profère des insultes à l'encontre des personnels et menace de brûler l'établissement, Il est aussitôt interpellé et placé sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès qui s'ouvre ce jeudi 20 janvier devant le tribunal de Valence.
Il est poursuivi pour ''menaces de mort sur personnes chargées d'une mission de service public''.

A l'époque, le procureur de la République de Valence, avait déclaré, que la perquisition du domicile du père de famille avait permis la découverte ''d'une bible, de deux livres salafistes, d'un nunchaku, d'un sabre, d'une canne épée ainsi que la somme de 11 500 €''.

Le 15 octobre 2021, 100 000 élèves de l'ensemble des établissements de la Drôme avaient rendu hommage à Samuel Paty, enseignant assassiné en 2020. Deux faits avaient été signalés ce jour-là, dont celui du collégien de Valence.