Contrôles douaniers sur l'A7 : un scanner géant pour ausculter les camions et traquer les chargements suspects

Drôle d'engin pour aider les douaniers dans leur mission. Sur l’aire de repos de Latitude 45 de l’autoroute A7, les douanes de la Drôme ont contrôlé des camions en provenance du sud grâce à un camion scanner. Cet équipement permet de passes au rayon X les camions. Objectif : repérer des marchandises suspectes.

Un scanner mobile géant. C'est un engin de haute technologie, hors du commun, qui a été utilisé ce vendredi matin par les douaniers sur l'autoroute A7 afin de contrôler les cargaisons des poids lourds. Il en existe quatre en France, en fonction. L'engin, un camion scanner équipé d'un bras en forme de portique, a été installé sur l’aire de repos de Pont-de-l’Isère, au nord de Valence, dans la Drôme. Mais pourquoi avoir recours à un tel dispositif ?

"Certains camions étaient très difficiles à contrôler. Quand on a des citernes par exemple, c'est très difficile, pour des douaniers, de contrôler à la main, l'intérieur d'une citerne. Quand on passe cette citerne sur un scan, on peut immédiatement voir si des objets avec des anomalies se trouvent dedans", explique Thierry Devimeux, le préfet de la Drôme.

Rayons X 

Ce scanner géant n'est pas une nouveauté. La première génération date de 2006. C'est une aide précieuse pour ausculter les camions. Les poids lourds passent sous le portique. En quelques minutes, l'engin est capable de générer une image précise de l'ensemble du camion et de son chargement, cabine du conducteur comprise. À l'intérieur du camion scanner, derrière son écran, un opérateur examine l’image du poids lourd contrôlé et passé aux rayons X. Forme des objets, densité des produits… Il peut ainsi observer toute éventuelle anomalie grâce à ces radiographies rapides. 

"Ce camion va nous permettre d'avoir une image type rayon X, comme les scanners à l'aéroport et d'avoir une vision de ce qui se trouve à l'intérieur du camion. C'est une vision assez synthétique, mais on peut avoir une idée de ce qu'on peut trouver. À partir de cela, si on a le moindre doute, on peut effectuer une vérification complète", explique Sylvain Traina, chef divisionnaire des Douanes de Valence.

Produits illicites

Les agents des douanes peuvent ainsi repérer "tout type de marchandises de fraude" ou de contrebande : drogue, cigarettes, armes ou encore sommes d'argent. Ce dispositif très performant permet de repérer très rapidement d'éventuels chargements illicites. Quelques minutes suffisent."C'est surtout l'expérience de l'opérateur image qui permet d'identifier la présence potentielle de marchandises de fraude. On peut en trouver aussi bien dans le chargement que dans la structure même du camion, la cabine ou dans des porte palette", précise Sylvain Traina.

Ce matin, les agents des douanes ont passé au peigne fin les transports de marchandises en provenance du sud. Les contrôles se sont révélés efficaces. L'an dernier, les douanes ont saisi 1,3 tonne de stupéfiants dans le département de la Drôme.