Vallée du Rhône: départs en vacances entre bouchons et roupillons ...

Publié le Mis à jour le

La circulation était difficile samedi à la mi-journée sur les grands axes menant aux destinations de vacances, principalement dans la vallée du Rhône, avec un total de 332 km de bouchons relevés à midi par le Centre national d'informations routières

Dans le sens des départs, ce samedi était classé rouge par Bison Futé. C'est, classiquement, sur l'axe A6-A7 menant à la Méditerranée que se concentraient les plus grosses difficultés avec près de 65 km de bouchons cumulés entre Tournus, au nord de Mâcon, et Orange. On enregistrait notamment 7 km de retenue à Lyon, 15 km après le péage de Roussillon et 15 km également au nord de Valence.
Plus au sud, un ralentissement de 5 km était aussi signalé par Bison Futé sur l'A8 à Aix-en-Provence.
Dans le sens des retours on ne notait que peu de difficultés hormis 5 km de retenue à Chateauneuf-le-Rouge sur l'A8, en direction d'Aix-en-Provence et 5 km à Nîmes sur l'A54. La circulation dans la vallée du Rhône était fluide dans ce sens.

Renouer avec la sieste

Alors que la somnolence au volant est à l’origine d’un accident mortel sur trois sur autoroute, la Fondation VINCI Autoroutes offre cet été aux automobilistes les moyens de prévenir ce risque encore trop sous-estimé selon elle. Ainsi ce samedi 20 juillet, sur l’aire de Montélimar (A7) les conducteurs sont accueillis sur des espaces spécifiquement dédiés à la sieste. Ils peuvent tester leur niveau d’éveil grâce à la nouvelle application "smartphone Roulez éveillé" et faire une pause réparatrice en profitant des conseils élaborés avec les médecins de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV).
Damien Léger, président de l’INSV rappelle l’importance pour les conducteurs d’être à l’écoute de leurs limites, notamment lors des longs trajets : « Dès les premiers signes d’hypovigilance (nuque raide, paupières lourdes, bâillements…), il est impératif de s’arrêter dès que possible sur une aire pour faire une pause et récupérer son niveau d’éveil. Contre la somnolence, qui est un phénomène physiologique auquel il est impossible de résister, le seul remède efficace est de dormir ». Pour aider les conducteurs à prendre goût aux bienfaits du sommeil réparateur, ceux-ci se verront remettre des « kits de sieste »