VIDEO. Randonnée : à la découverte du Vercors drômois

Connaissez-vous le col de Vassieux, dans le Vercors drômois ? En partant de la commune du même nom, il est possible de rejoindre le sommet, à 1 400 mètre d'altitude, au travers d'une randonnée. Suivez le guide, pour voir la vue que le col peut vous offrir !

Nous vous proposons, une balade dans le Vercors drômois, où nous irons jusqu'au col de Vassieux. Direction les crêtes sud, pour admirer un paysage incroyable et bien caractéristique du plateau. "On va monter un petit peu, on va être à 1 400 mètres", m'explique Romain Ribeiro, guide naturaliste, raquettes à la main, avant de les avoir aux pieds. Romain, natif du massif, connaît l'environnement par cœur et décrit la moindre empreinte.

Le loup dans le massif

Les conditions sont bonnes, il a neigé la veille. De quoi avoir des traces de pattes fraiches. "Là, il y a quelque chose. Il y a des traces, des pattes avec des doigts. Ça fait penser à un chien, sauf qu’on est dans une grande forêt, qui plus est dans le Vercors. Et on n’a pas que des chiens, on a aussi des loups", explique le guide. Quelques mètres plus loin, nous tombons sur ce que l’on appelle une zone de marquage. "Il y a un loup qui est venu gratter le sol, après avoir uriné sans doute, comme le chien peut le faire. C’est sa signature. Il affirme sa présence sur le territoire pour prévenir les loups de sa meute qu’il est passé par ici et surtout, prévenir les meutes voisines." Un avertissement donc, pour que chacun ait son espace. Dans le parc régional, ils seraient une soixantaine, au milieu des 139 000 hectares de forêt. La balade se poursuit au cœur de cette nature sauvage, et de cette terre préservée.

Le lichen, bon ou mauvais signe ?

Sur les arbres de cette forêt, le lichen est présent sur les écorces des végétaux. Mais alors, est-ce un bon signe de trouver ce champignon ici ? "C’est plutôt bon signe pour l’environnement, parce que l’abondance du lichen est un indicateur d’un air de qualité, avec un indice de pollution faible". À ce moment-là, on se rend compte que nous faisions une randonnée dans les meilleures conditions possibles. "On est dans un environnement assez sain".

Mer de nuages, crêtes, un moment hors du temps

Le souffle un peu court après trois kilomètres de montée, c’est au tour de la vue de couper notre souffle. Nous laissons la forêt derrière nous, la vue se dessine, et le col de Vassieux, sous l’un de ses plus beaux jours, nous offre sa plus belle vue. Et l’effet "ouahou" est bien présent. Un ciel bleu, mer de nuages complètement lisse qui laisse deviner le haut relief en arrière-plan. On aperçoit les trois becs, une autre randonnée à faire. "Au-dessus de cette mer de nuages, on a des ilots qui dépassent et ce ne sont pas n’importe lesquels. Ce sont les sommets qui dominent le sud de la Drome." Et au loin, on peut même deviner le Mont Ventoux.

Un moment hors du temps, mais éphémère. La météo se gâte et les nuages nous rattrapent. Mais le Vercors drômois nous aura livré l’essentiel : un écrin de nature protégé et un moment déconnecté loin de toute civilisation.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité