• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'exploit de Kilian Jornet, parvenu au sommet de l'Everest en 26 heures et en style alpin

© Celik Erkul / Max PPP
© Celik Erkul / Max PPP

Le champion espagnol a réussi le défi d'une vie. Ce lundi il est arrivé au sommet de l'Everest en 26 heures et sans oxygène. Un exploit sachant qu'il a entrepris cette ascension en style alpin, sans matériel lourd, sans corde fixe et sans dormir dans les camps d'altitude. 

Par Tamara Drawn

Après une tentative avortée en 2016 à cause de complications météorologiques, le champion espagnol a retenté sa chance. Il est parvenu au sommet de l'Everest dans la nuit de dimanche à lundi, vers minuit heure locale. 

Et cela en 26 heures et sans oxygène. Un exploit sachant que Kilian Jornet a entrepris cette ascension en style alpin, c'est-à-dire sans matériel lourd, sans corde fixe et d'une traite, sans dormir le soir dans des camps d'altitude intermédiaires. 

Ce défi s'inscrit dans son projet Summits of my life, et achève une incroyable série. Kilian Jornet a ainsi déjà battu des records de vitesse au Mont Blanc, au Cervin, au McKinley et à l’Aconcagua. Le "toit du monde"était son ultime étape, sa première ascension à 8000 mètres d'altitude. 

Kilian Jornet s'est longuement préparé dans les Alpes ces dernières semaines.  


Ces dernières années, le jeune Catalan avait abandonné tout autre projet pour se consacrer à ce défi. Toute la difficulté résidait dans l'acclimatation. "Comment mon corps réagira-t-il à l’altitude ? Pourrons-nous aborder la montagne comme nous avons l’habitude de le faire dans les Alpes ?" écrivait-il sur son blog

Au départ l'idée était de monter par le couloir Nord du versant chinois de l'Everest, mais finalement Kilian Jornet a choisi la voie tibétaine en  partant du monastère de Rongbuk. 

Cette ascension dépendait aussi directement des conditions météo. 
 


Kilian Jornet et son équipe ne revendiquent pour l'heure aucun record. Il est très difficile de comparer les différentes ascensions de l'Everest car il faudrait prendre en compte toutes les conditions et contraintes ainsi que le trajet emprunté. 

L'équipe est composée de l'alpiniste Jordi Tosas, des deux cameramen et guides de montagne Sébastien Montaz-Rosset et Vivian Bruchez.

Sur le même sujet

L'hommage des supporters lyonnais à Juninho 2

Les + Lus