Finale régionale : qui sera le "Petit champion de la lecture" en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Chaque année, avec l'aide des enseignants et bibliothécaires, des enfants tentent de remporter le titre de "Petit Champion de la lecture" dans un grand jeu national. Malgré la crise sanitaire, les candidats de la finale régionale sont nombreux à tenter leur chance, par vidéo.

Harry Potter est souvent choisi pour participer au concours des "Petits champions de la lecture" , quel que soit le tôme
Harry Potter est souvent choisi pour participer au concours des "Petits champions de la lecture" , quel que soit le tôme © NEIL HANNA / AFP
Depuis 8 ans déjà, « les Petits Champions de la Lecture » est un jeu destiné à tous les élèves de CM2 en France métropolitaine et en Outre-mer. Le principe est simple : les enfants sont invités à lire un texte de leur choix, à voix haute, durant trois minutes. « Le but est à la fois de promouvoir la lecture et le plaisir de lire, ainsi que l’oralité », explique Laura Baron, la coordonnatrice nationale. « Cela entraine un partage avec tous les élèves de la classe de chaque candidat. »
En principe, ces lectures sont des événements « physiques », organisés tout au long de l’année, mais, confinement oblige, le jeu a dû être intégralement transféré sur Internet, au moment des finales départementales, grâce à l’enregistrement de vidéos. Dans ce contexte un peu particulier, la finale nationale prendra également une forme numérique.
 
De Harry Potter aux histoires de Bernard Friot

«  En général, le jeune candidat s’enregistre avec ou sans l’aide de ses parents. La vidéo, pour certains, débute par une petite présentation rapide. Puis une lecture face caméra » explique Laura Baron. Les inscriptions se sont réalisées soit via la classe, soit par l’intermédiaire d’un bibliothécaire, de septembre à janvier, comme chaque année. En Auvergne Rhône-Alpes, les 21 sélectionnés participent à la finale régionale entre fin avril et le 10 mai. Ce sont les jurés qui désigneront, parmi eux, celui ou celle qui participera à la finale nationale, prévue le 24  juin.
 
Les choix de lecture de ces jeunes participants est libre, mais ils peuvent s’inspirer d’un choix proposé par l’intermédiaire de l’enseignant. Des tendances se dégagent « Harry Potter revient beaucoup dans ces choix chez les élèves de CM2, tous tomes confondus. Des auteurs disparus sont également régulièrement préférés, tel que Roald Dahl (écrivain britannique et scénariste, auteur de romans et de nouvelles), ainsi que des histoires de Bernard Friot (auteur de livres pour la jeunesse), qui font un véritable carton auprès des enfants. On fait aussi beaucoup de suggestions de lectures d’auteur très contemporains, et on s’aperçoit que les enfants les apprécient »
 
Finale régionale Auvergne Rhône-Alpes au jeu "les petits Champions de la lecture 2020".

Avant tout un jeu, plutôt qu'une compétition

Pour choisir les meilleurs lecteurs, les jurés respectent plusieurs critères : la fluidité de la lecture, la vitesse, le respect de la ponctuation, de l’intonation. Mais on regarde aussi la posture comme, par exemple, la capacité qu’a l’enfant a détacher les yeux du texte pour s’adresser au public. Enfin, le choix du livre et la pertinence de l’extrait font également partie des évaluations.
 
14 petits « champions régionaux », dont un issu des territoires d’outre-mer, concourront à la finale nationale. Le vainqueur aura l’opportunité de faire partie du jury national l’année suivante. Il remporte aussi des livres pour lui et sa classe. Mais avant tout, les organisateurs insistent sur la dimension ludique de cet événement. « On cherche surtout à créer une émulation, plutôt qu’une compétition » ajoute la coordinatrice.
 
Ce jeu national, décentralisé dans chaque région, a été créé à l’initiative du Syndicat national de l’édition, et géré par une association présidée par Antoine Gallimard
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture jeunesse société famille région auvergne-rhône-alpes politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter