• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Football : la Ligue serre les boulons sur les chants et banderoles homophobes

© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a procédé mercredi 4 septembre à des rappels à l'ordre pour 5 clubs de Ligue 1 pour des chants jugés homophobes en tribune. Lyon et Saint-Etienne sont pour l'heure épargnés.

Par CC avec AFP

C'est un début de saison marqué par une volonté de rigueur de la part de la Ligue de football professionnelle (LFP), et de sa commission de discipline. Mercredi 4 septembre, l'instance du football qui sanctionne les manquements et les fautes des joueurs et des clubs a décidé de le rappeler haut et fort.
 

5 clubs rappelés à l'ordre


Pas moins de 5 clubs (Nîmes, Monaco, Brest, Toulouse et Nantes) ont reçu un rappel à l'ordre pour le comportement de leurs supporters qui avaient entonné des chants homophobes en tribune lors de la 2ème et 3 ème journée de Ligue 1. Un coup de semonce après que, pour la 1ere fois dans l'histoire du football français, 6 matches soient interrompus pour le même motif en seulement 3 journée de championnat. Des consignes dans ce sens avaient été données aux arbitres avant la reprise de la saison.
 

A Lyon, Juninho a pris les devants


Nos clubs régionaux de Ligue 1; Lyon et Saint-Etienne sont pour l'heure épargnés par ce phénomène. Du côté de l'Olympique lyonnais, on a même choisi l'artillerie lourde pour prévenir ce genre de débordements, puisque Juninho, le très charismatique directeur sportif, avait pris la plume sur twitter pour expliquer que les discriminations n'avaient pas leur place au Groupama Stadium.
 

Par ailleurs, c'est sur le plan sportif que le club rhodanien a été sanctionné par cette même instance disciplinaire puisque son défenseur Youssouf Koné, l'international malien arrivé au club cet été, a écopé de 3 matches de suspension dont un avec sursis. Il avait été expulsé suite à un coup de coude sur l'attaquant héraultais Andy Delort (51e), le 27 août.

La LFP a également infligé un match de suspension à Thiago Mendes (OL) et Yusuf Yazici (LOSC), expulsés contre Bordeaux et Reims (0-2).

Sur le même sujet

Loire : Joe Da Silva amoureux de la Coccinelle

Les + Lus