Un glacier des Alpes autrichiennes a-t-il été “détruit pour agrandir un domaine skiable” ?

Cette photo de pelleteuses en action sur un glacier des Alpes autrichiennes a été largement relayée par les médias français. / © Twitter / WWF Austria
Cette photo de pelleteuses en action sur un glacier des Alpes autrichiennes a été largement relayée par les médias français. / © Twitter / WWF Austria

De nombreux médias français ont relayé une fausse information selon laquelle une station de ski des Alpes autrichiennes aurait "détruit" le glacier Pitztal pour "agrandir son domaine skiable". La direction dément cette intox ce jeudi.

Par MD avec AFP

Les images de pelleteuses en action, attaquant un glacier des Alpes en Autriche, ont scandalisé de nombreux internautes ces derniers jours. Plusieurs médias français ont relayé ces photos, affirmant que le glacier Pitztal avait été "détruit pour agrandir un domaine skiable", ce qui a été démenti par la société exploitante de la station de ski. Cette dernière précise que ces travaux sont "réalisés chaque année" et n'ont pas vocation à étendre le domaine.

C'est un article du média spécialisé "Montagne magazine" qui a lancé la rumeur. S'en est suivi un important relai médiatique, de nombreux titre ayant exhumé une photo de pelleteuses en action, fin août, sur le manteau neigeux du glacier dans la région du Tyrol autrichien, notamment publiée sur le compte Twitter de la WWF Autriche.
 

"Ces photos montrent l'engouement croissant pour tourisme hivernal avec les grands chantiers de construction à plus de 3.000 mètres d'altitude", écrivait l'ONG vouée à la protection de l'environnement, exigeant "une protection complète des glaciers sans exception". Ces travaux "détruisent" le glacier, s'alarment à leur tour les internautes partageant ces publications.

"Les travaux sur la photo n'ont rien à voir avec une extension de la station de ski. Il s'agit des travaux préparatoires annuels pour les saisons automne et hiver", affirme la société "Pitztaler Gletscherbahn", gestionnaire de la station dont fait partie le glacier de Pitztal, qu'a interrogée l'AFP. Plusieurs pistes de ce domaine qui monte jusqu'à 3.400 mètres d'altitude ont ouvert le week-end du 20 septembre.

La station justifie la nécessité de cette intervention : "Il faut remplir les crevasses de neige et de glace pilée sur les pistes du domaine skiable afin de garantir la sécurité des skieurs. (...) Nous effectuons ce travail sous cette forme depuis 35 ans et comme le font d'autres stations où se trouvent des glaciers", à la fin du mois d'août. Montagnes-magazine.com et plusieurs médias ont publié ces dernières heures le droit de réponse de la station.

 

Projet dans les cartons


Les stations voisines de Pitztal et de Sölden, dans la vallée de l'Ötztal, espèrent relier leurs domaines skiables, ce qui passerait notamment par un élargissement de la surface skiable de 64 hectares. Cependant, la réalisation de ces travaux, envisagés depuis plusieurs années, est suspendue aux résultats d'une étude d'impact sur l'environnement lancée en mai.

Le projet est vivement combattu par les associations de défense de l'environnement, et soutenu par les professionnels du tourisme au nom du développement économique des vallées. En tout état de cause, "jusqu'à présent, aucuns travaux n'ont été menés", a indiqué Bernhard Fürüter pour la société Pitztaler Gletscherbahn.
 

L'ONG WWF, qui a réalisé les photos des pelleteuses à l'oeuvre sur le glacier, ne conteste pas qu'il s'agisse en effet "de travaux réalisés chaque année" pour préparer les pistes.  Aux yeux de Joseph Schrank, expert de la WWF, ces images ont une fonction d'alerte sur "le fonctionnement normal d'un domaine skiable existant sur un glacier".

"Notre message est de se demander si, dans le contexte actuel de crise climatique, nous voulons vraiment exploiter de nouveaux glaciers en Autriche? c'est totalement irresponsable de notre point de vue", a-t-il indiqué.

 

Sur le même sujet

Succès de l'école bilingue internationale de Haute-Savoie

Les + Lus