• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : -25 % d'indemnités pour les élus, 4219 euros brut pour le Maire Eric Piolle

Eric Piolle dirigeait son premier conseil municipal à Grenoble, lundi. / © France 3
Eric Piolle dirigeait son premier conseil municipal à Grenoble, lundi. / © France 3

Indemnités et désignations étaient à l'ordre du jour du premier conseil de la nouvelle municipalité de Grenoble, qui s'est déroulé lundi 14 avril (jusqu'à 2h environ ce matin).

Par Mickael Guiho

Le premier conseil municipal du Maire Eric Piolle a duré jusqu'à 2h00, ce mardi matin. Un rendez-vous qui, pour la transparence, était diffusé en direct streaming sur le site de la ville de Grenoble (c'était l'engagement 14 du candidat écologiste), avec une traductrice en langue des signes. Ce sera le cas de tous les prochains conseils municipaux de la ville.

Le conseil a délibéré sur le recul des indemnités de fonction pour le Maire, ses adjoints et les conseillers municipaux. Un recul de l'enveloppe globale de -25 % a été voté. Les différents adjoints et responsables des organismes ont également été désignés.

Reportage de Nathalie Rapuc et Vincent Habran :
Premier conseil municipal à Grenoble
Intervenants : Eric Piolle, Maire de Grenoble (EELV) ; Claus Habfast, Conseiller municipal (EELV) ; Paul Bron, Conseiller municipal (Groupe Rassemblement de Gauche et de progrès) ; Matthieu Chamussy, Conseiller municipal (UMP).


Réduction des frais et indemnités


Pour sa fonction de Maire de Grenoble, Eric Piolle recevra une indemnité maximale de 4.219 euros brut mensuel. C'est 23 % de moins que sous la dernière mandature Destot. L'indemnité des adjoints passe de 2.896 € à 2.357 € (-19 %) et celle des conseillers municipaux délégués de 1.334 € à 1.216 €. L'indemnité des conseillers municipaux ne bouge pas : 304 €.

L'enveloppe globale des indemnités est ainsi réduite de 25 %, corrigeant l'augmentation symétrique qui avait été votée en 2008. C'était une partie de l'engagement 19 du candidat Eric Piolle : "diminuer les indemnités d’élus, réaliser le non-cumul des mandats".

Les jetons de présence dans les organismes ont par ailleurs été supprimés. La municipalité indique que les autres frais municipaux, comme les voitures de fonction par exemple, seront à leur tour rapidement réévalués à la baisse.

Sur le même sujet

RUGBY. Le HAKA des joueuses des néo zélandaises

Les + Lus