Grenoble candidate au label « French Tech »

La secrétaire d’Etat chargée du numérique a passé la journée à Grenoble ce vendredi 12 septembre pour évaluer les atouts de la ville candidate à la labellisation French Tech. Un label récompensant les villes qui créent la dynamique du numérique en France.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L’origine du label « Métropole French Tech »


L’appel à la labellisation a été lancé par Fleur Pellerin en janvier dernier. La ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique s’adressait aux métropoles l’hexagone soucieuses d’être reconnues en France et à l’international pour leur dynamisme entrepreneurial.


L’intérêt du label


Selon le ministère, les « Métropoles French Tech » bénéficieront d’une mise en réseau, d’un accès privilégié à un ensemble d’offres de services et de ressources pour soutenir la croissance des entreprises du territoire et serviront de support à une campagne de promotion et d’attractivité internationale.


Un label qui se mérite


Grenoble a été l’une des premières villes candidates à la labellisation avec Paris, Lyon, Marseille et Montpellier. Mais pour y parvenir, le ministère estime que les métropoles labellisées devront s'engager sur un certain nombre d'éléments qu'il juge incontournables :

• la mise en place d'une stratégie ambitieuse de développement d'un écosystème ;
• la mobilisation et la fédération des acteurs du territoire autour d'une stratégie commune ;
• le développement de programmes opérationnels au service de la croissance et de la visibilité des PME innovantes ;
• l'identification et le développement d'un ou de plusieurs espaces urbains, dont un bâtiment-totem, et des infrastructures favorables au développement des startups.




Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique a passé la journée à Grenoble à la rencontre des entreprises innovantes.





Elle a visité notamment la société de prestations de services informatiques ATOS, et la pépinière d’entreprises spécialisée dans les biotechnologies et la santé Biopolis à La Tronche. Reportage de Xavier Schmitt, Franck Ceroni et Virginie Muamba

Intervenants : Axelle Lemaire, Secrétaire d'Etat au numérique ; Vincent Tempelaere Association de start-up Medic@lps ; Boris Saragaglia PDG société Spartoo.com



« French Tech » :  un logo, un label et une plate-forme dédiée à la communauté : lafrenchtech.com