Cet article date de plus de 4 ans

Handicap et surdité : des dispositifs pour faciliter la vie quotidienne

La langue des signes permet à toute personne sourde ou malentendante de communiquer. Grâce à elle, de nombreuses personnes ont la possibilité de suivre un cursus scolaire ou encore passer le permis de conduire. 
La langue des signes. Elle permet à toute personne sourde et malentendante de communiquer. Utile dans un cursus scolaire ou pour passer son permis de conduire, comme le prouve Arthur Gangneux, 19 ans, handicapé moteur et sourd depuis sa naissance. Intervenants : Pascal Nauton Enseignant spécialisé ; Marine Gadonneix Assistante pour les élèves en situation de handicap ; Arthur Gangneux et Aurélien Monier Educateur spécialisé ; Bernard de Lambert Directeur d'auto-école
Arthur Gangneux est en première année de bac pro éco gestion au lycée Amédée Gasquet de Clermont-Ferrand. Sur 33 heures par semaine, il bénéficie de cours particuliers en langue des signes et d’un soutien en classe, 5 heures par semaine. Une aide au quotidien dans le cadre du dispositif Ulis (Unités localisées pour l'inclusion scolaire), pour ce jeune de 19 ans, handicapé moteur et sourd depuis sa naissance.

En plus de son bac qu’il espère obtenir dans trois ans, Arthur Gangneux passe son permis de conduire. C’est son 8ème cours de conduite toujours avec le soutien d’un accompagnateur en langue des signes.

Les unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) sont des dispositifs qui permettent la scolarisation des élèves en situation de handicap.
Un enseignant coordonnateur en charge d’une ULIS organise le travail des élèves en situation de handicap.
Le dispositif a été mis en place en 2015.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société éducation