Grève contre la réforme des retraites en Haute-Loire : 2 000 euros récoltés pour les grévistes de Brioude

Retraités, anciens cheminots, enseignants, étudiants, lycéens et gilets jaunes, ils étaient une centaine à être présents vendredi 10 janvier, devant la gare de Brioude en Haute-Loire. / © Elodie Brot-Monnier / France 3 Auvergne
Retraités, anciens cheminots, enseignants, étudiants, lycéens et gilets jaunes, ils étaient une centaine à être présents vendredi 10 janvier, devant la gare de Brioude en Haute-Loire. / © Elodie Brot-Monnier / France 3 Auvergne

La mobilisation contre la réforme des retraites se poursuit en Haute-Loire. Cheminots, étudiants, enseignants et gilets jaunes se sont rassemblés devant la gare de Brioude, vendredi 10 janvier. Une cagnotte locale va être redistribuée aux cheminots qui sont en grève. 

Par AA avec Elodie Brot-Monnier

Retraités, anciens cheminots, enseignants, étudiants, lycéens et gilets jaunes, ils étaient une centaine à être présents vendredi 10 janvier, devant la gare de Brioude en Haute-Loire. 

La mobilisation contre la réforme des retraites ne s’est pas arrêtée au jeudi 9 janvier. Les manifestants ne veulent rien "lâcher". « Depuis la création de la SNCF, ça ne s’est jamais vu, 37 jours de grève ça n’a jamais existé. Et dans l’histoire des luttes, depuis 1968, une intersyndicale qui appelle à la grève trois jours consécutifs, ça n’est pas arrivé depuis très longtemps. Cette semaine, ils ont appelé trois jours, la semaine prochaine, ils appellent trois jours. Il y a une dynamique et on a bien fait de ne pas lâcher », explique Xavier Bousset, secrétaire de la CGT cheminots. 
 

2 000 euros récoltés

Cette manifestation, c’est l’occasion également, de comptabiliser la cagnotte récoltée pour les cheminots en grève depuis 37 jours. 2 000 euros ont été récoltés au niveau local dont 450 euros ont été apportés par les gilets jaunes, une habitante de Brioude a même donné un chèque de 500 euros.
Ces dons financiers seront remis aux grévistes en fonction de leur nombre de jours de grève. 
 

Après la gare de Brioude, les manifestants ont pris la direction du centre-ville pour continuer la mobilisation. 

Sur le même sujet

Les + Lus