Haute-Loire : un veau découvert éventré, une enquête ouverte

Un veau a été découvert éventré à Chaniat, près de Brioude en Haute-Loire, samedi 5 décembre, ont affirmé les gendarmes, confirmant une information de nos confrères de La Montagne. L’animal était éventré, la langue arrachée et l’oreille coupée. Une enquête a été ouverte.
Un veau a été retrouvé mort, éventré, à Chaniat en Haute-Loire samedi 5 décembre au matin. (Photo d'illustration)
Un veau a été retrouvé mort, éventré, à Chaniat en Haute-Loire samedi 5 décembre au matin. (Photo d'illustration) © Jean-Luc Flémal/MAXPPP
Samedi 5 décembre, un éleveur de Chaniat, commune de Haute-Loire située près de Brioude, a découvert l’un de ses veaux éventré, la langue arraché et une oreille coupée, selon les gendarmes de Haute-Loire, confirmant une information du quotidien La Montagne. Le veau, âgé de seulement 3 jours, a été retrouvé dans un fossé en bordure de route par l’éleveur dans la matinée. Celui-ci a prévenu les gendarmes qui se sont rendus sur place pour effectuer les premières constatations. "J'amenais mon foin samedi matin et je me suis rendu compte que la vâche qui avait vêlé jeudi cherchait son veau. Souvent les veaux passent sous le fil et vont se mettre dans le fossé pour se protéger du froid alors j'ai été voir et effectivement le veau était dans le fossé. Il avait été découpé. Ca se voyait bien que c'était l'être humain qui avait fait ça", explique François Rouy.

Une enquête ouverte

« Pour l’instant, on ignore s’il s’agit d’un acte d’origine humaine ou d’une mort naturelle, avec des animaux qui auraient mangé l’oreille et la langue. Toutes les pistes sont explorées. On pense tout de suite à des actes de malveillance mais toutes les hypothèses sont ouvertes. On fait tout le nécessaire pour en savoir plus », ont déclaré les gendarmes. L’enquête a été confiée à la brigade de Brioude. Il s’agit du premier cas de veau mutilé dans le département. Pour François Rouy pourtant, il est impossible qu'il s'agisse d'une mort naturelle : " Les boyaux étaient sortis et aucun n'était perçé par un animal. Ca a été fait par des gens qui sont ignobles, ils devraient être en prison. Vendredi, le veau galopait, je ne vois pas pourquoi il serait tombé malade subitement." Un rapport du vétérinaire est attendu dans les prochains jours est attendu pour déterminer s'il s'agit ou non d'une mort naturelle. 

Plusieurs morts suspectes de veaux dans l'Allier

Dimanche 22 novembre, un veau mutilé a été retrouvé mort dans un champ à Hérisson dans l’Allier, près de Montluçon. Christophe Da Costa, substitut du procureur de la République de Montluçon, explique : « C’est l’agriculteur qui a découvert le veau. Il avait une oreille, la queue et la vulve coupées. L’animal était mort ». Une enquête a été ouverte pour « sévices graves sur animal ». La gendarmerie de Montluçon est en charge du dossier. Quelques jours plus tôt, déjà dans l’Allier, deux veaux avaient été retrouvés morts, sur les communes de Lapalisse et Jaligny-sur-Besbre, lundi 16 novembre. Les animaux portaient des traces de blessures suspectes, qui auraient été réalisées post-mortem. De plus, toujours dans l’Allier, le 7 novembre dernier, à Saint-Ennemond, un veau avait été découvert mort, une oreille coupée. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers animaux