• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Festival de La Chaise-Dieu : ce qu’il ne faudra pas rater du programme 2019

La Passion selon Saint-Jean de Bach sera le concert d'ouverture du 53e festival de La Chaise-Dieu le 23 août 2019 / © B. Pichène
La Passion selon Saint-Jean de Bach sera le concert d'ouverture du 53e festival de La Chaise-Dieu le 23 août 2019 / © B. Pichène

 Pour sa 53e édition, le festival de La Chaise-Dieu sort ses classiques mais se distingue par la richesse des interprétations. Musique sacrée ou musique symphonique : du 22 août au 1er septembre, le programme 2019 sera la vitrine du foisonnement des ensembles musicaux français et étrangers.
 

Par Valérie Mathieu

Du 22 août au 1er septembre, la 53e édition du festival de La Chaise-Dieu choisit le retour aux sources. Une volonté du jeune directeur Julien Caron qui veut rappeler les bases du festival : " Parfois, comme en 2018, on titille le public en lui offrant un croisement avec la musique contemporaine. Cette année on revient aux fondamentaux avec la musique baroque et romantique dans l’Abbatiale, le plus grand auditorium du Massif Central. "


Musique sacrée : de belles découvertes et des stars incontournables

En 2019 le festival de La Chaise-Dieu revient donc aux sources de la musique sacrée.
Pour le concert d’ouverture le 23 août à l’Abbatiale, un incontournable La Passion selon Saint-Jean de Bach. Un classique mais interprété par un jeune ensemble et de jeunes voix : la Maitrise d’enfants de Rennes où le directeur musical de cette soirée, Damien Guillon, a fait ses premiers pas.
En contrepoint, le samedi 24 toujours de la musique sacrée avec une remise à l’honneur de Scarlatti. L’oratorio Santa Teodosia est présenté par la fine fleur de la nouvelle génération d’interprètes de musique ancienne.

Haendel revient à La Chaise-Dieu le 31 août, interprété par un habitué du festival le directeur anglais Paul McCreesh. La dernière soirée, le dimanche 1er septembre propose également un classique : les airs sacrés de Vivaldi donnés par la célèbre contralto Delphine Galou.
La diversité de ces interprétations est un choix fort de Julien Caron pour cette 53e édition : "pour les œuvres sacrées, on alterne jeunes et chevronnés pour montrer toute la richesse et la diversité de la musique baroque. Comme dans toute musique, il y a de belles découvertes et des stars incontournables."


Musique symphonique : l’Abbatiale, un cadre idéal

Les grands ensembles symphoniques sont évidemment au rendez-vous.
Pour fêter le 150e anniversaire de la mort de Berlioz, une grande première : l’orchestre de la Garde républicaine vient pour la première fois au festival avec la célèbre Symphonie Fantastique, un grand moment de romantisme musical.

Ci dessous, le concert de l'orchestre symphonique de la Garde républicaine le 05 avril 2018 en la cathédrale Saint-Louis des Invalides sous la direction du Colonel François Boulanger dans la Symphonie n°4 en si bémol majeur op.60 de Ludwig van Beethoven :
 

Au programme également, l’orchestre de Lyon avec Grieg, l’orchestre d’Auvergne avec Beethoven et l’orchestre symphonique de Bretagne avec deux grands concerts romantiques : Brahms et Mendelssohn. Tous viendront se produire à l’Abbatiale, ce cadre idéal pour les grands ensembles symphoniques.

Le programme complet du 53e Festival de musique de La Chaise-Dieu :

Le programme complet de cette 53e édition est également en ligne sur le site du festival de La Chaise-Dieu dès le 9 avril 2019. Les réservations commencent à partir du 18 avril.

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Opération de sécurité routière à Chambéry

Les + Lus