Haute-Loire : un arbitre de foot à l’hôpital après des incidents à la fin d’un match

L'arbitre aurait reçu des coups dans le dos. Il est hospitalisé depuis dimanche 26 novembre. / © Cyril Sollier - MaxPPP
L'arbitre aurait reçu des coups dans le dos. Il est hospitalisé depuis dimanche 26 novembre. / © Cyril Sollier - MaxPPP

Un arbitre est à l'hôpital depuis le match entre Séauve-sur-Semène et Monistrol (2e division) dimanche 26 novembre en Haute-Loire. Les supporters du Monistrol sont pointés du doigt. Ils s'en seraient pris aux arbitres à la fin du match à cause d'un but et d'un pénalty refusé.

Par Gérard Rivollier

Ce dimanche 26 novembre, la Séauve-sur-Semène recevait le club voisin de Monistrol-sur-Loire dans le cadre du championnat de Haute-Loire de football 2e division.

À la fin de la rencontre, il y a match nul, 3 partout. C’est alors que les trois arbitres regagnent les vestiaires que des incidents se produisent. Des supporters de l’équipe de Monistrol (une dizaine de personnes, selon le président du club de la Séauve), s’en prennent aux arbitres. Apparemment, ces supporters étaient mécontents de l’arbitrage après un but refusé à leur équipe et un pénalty en faveur du club adverse.

Coups dans le dos


Une bousculade, et probablement des coups, s’en suivent. Selon le président de la commission d’arbitrage de Haute-Loire, l’arbitre du centre, Farès Mechtaoui, aurait reçu des coups dans le dos. Il est hospitalisé depuis dimanche. Le président de l’US Monistrol, François Inglèse, se refuse à toute déclaration.

Du côté du district départemental de football, on indique que la commission de discipline se penchera demain jeudi 30 novembre, sur ces incidents. Elle devrait lancer une instruction alors qu’en parallèle une enquête de gendarmerie est en cours, confiée à la brigade de Saint-Didier-en-Velay. "Si des licenciés sont impliqués, nous serons sévères, ces gens-là doivent être écartés des stades, mais s’il s’agit de non licenciés, c’est à la justice de faire son travail", explique le directeur du district de football.

Incident rare


Le président du club de la Séauve-sur-Semène, Jean-Marc Portal, dit quant lui regretter ce qui s’est passé : "Nos deux clubs se connaissent et s’entendent bien, d’ailleurs les dirigeants et les délégués des deux clubs sont intervenus pour protéger les arbitres devant les vestiaires, ces incidents sont regrettables, il s’agit d’un loisir avant tout".

Pour le district de foot, les faits de violence sur et autour des stades lors de ce type de rencontres amateurs restent rarissimes : moins de 1% des matchs virent à des bousculades comme celle-ci en Haute-Loire. Et c’est le premier incident aussi grave cette année dans le département.

On se souvient qu’en avril 2016, à Aurec-sur-Loire, dans l’Est du département également, un arbitre avait été blessé par un jet de pierre puis tabassé. L’affaire s’était soldée par la condamnation d’un "supporter" à une amende pour insultes sur l’arbitre, mais l’agression n’avait pas été retenue.

Haute-Loire : un arbitre de foot à l’hôpital après des incidents à la fin d’un match
Intervenants : Jean-Marc Portal, président Séauve Sports; François Inglèse, président US Monistrol; Raymond Fournel, président District de football de Haute-Loire - France 3 Auvergne - Gérard Rivollier, Elodie Monnier, Dominique Leyerloup

 

Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus