Haute-Loire : Une colonie de vacances pour préparer des choristes d'opéra

Pendant 5 jours, les enfants reçoivent une formation de 6 heures par jour. / © France 3 Auvergne - Claude Fallas
Pendant 5 jours, les enfants reçoivent une formation de 6 heures par jour. / © France 3 Auvergne - Claude Fallas

Une colonie de vacances pas comme les autres: pendant 5 jours, à Craponne sur Arzon (Haute-Loire), 15 enfants qui n'ont pas forcément de formation musicale se forment au chant. Leur but: jouer les chœurs d'un opéra présenté samedi 22 juillet au soir au sein du festival Mélodies sur Arzon.

Par Marc Taubert

Depuis lundi, Craponne sur Arzon se réveille sur les airs du Cosi fan tutte de Mozart. Apprentis choristes d'un côté, solistes reconnus de l'autres, leur défi est le même : monter cet opéra en 5 jours.

"On s'amuse à partir du texte pour bien le prononcer et pour en faire quelque chose de théâtrale tout de suite. Ensuite on le met en rythme, mais sans la mélodie, et après on rajoute la mélodie", explique Pierre de Bucy, chef de chœur.

Haute-Loire : Une colonie de vacance pour préparer des choristes d'opéra
Intervenants : Pierre de Bucy, chef de chœur; Baptiste et Clémentine, stagiaires; Clément Dionnet, baryton et metteur en scène; Ignacio Gonzalez Plaza, ténor - France 3 Auvergne - Claude Fallas, Richard Beaune, Cédric Munro, Didier Robert

À l'heure de la pause entre deux répétitions, c'est l'occasion pour les enfants de parler opéra.

"Ce sont deux garçons qui font croire à leur fiancé qu'ils vont partir à la guerre pour voir si elles sont bien fidèles ou pas", résume Baptiste, un des stagiaires.

Le travail des enfants et des professionnels sera présenté samedi 22 juillet au soir. / © France 3 Auvergne - Claude Fallas
Le travail des enfants et des professionnels sera présenté samedi 22 juillet au soir. / © France 3 Auvergne - Claude Fallas

14 heures : la belle vie militaire continue pour les enfants, mais cette fois-ci sur scène. C'est là qu'ils rencontrent enfin les chanteurs venus de Paris et d'Amsterdam.

"Ils ne peuvent pas chanter bien sûr des chœurs d'adultes. Ils ont besoin que l'on adapte les partitions pour qu'elles deviennent un peu plus facile au niveau de la tessiture et aussi rythmiquement, pour que ce soit un peu plus facile à apprendre. On y met beaucoup d'énergie et les enfants en ont donc ils répondent", explique Clément Dionnet, baryton et metteur en scène.

"Ils ont une super bonne humeur, ils se marrent tout le temps, c'est super joyeux donc c'est cela qui est facile. On essaie d'expliquer que c'est du théâtre et ils comprennent très vite. Ce sont des enfants donc ils prennent tout un peu à la rigolade mais cela fait plaisir", indique Ignacio Gonzalez Plaza, ténor.

Un plaisir partagé samedi soir, dans cette chapelle de Craponne, quand le petit régiment entonnera cet air de Mozart qui sonnera, pour eux, la fin d'une colonie de vacances pas comme les autres.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus