Haute-Loire : élan de solidarité à la suite de l'incendie de la ferme à Boisset

Un incendie a totalement détruit une ferme ainsi que l'habitation attenante à Boisset, en Haute-Loire, mardi 12 février. Les trois exploitants, deux frères et leur soeur, se sont retrouvés sans rien en quelques minutes mais ils peuvent compter sur la solidarité de leurs voisins. 

L'incendie de la ferme de la famille Petit, à Boisset, mardi 12 février, a totalement détruit les bâtiments, y compris leur habitation.
L'incendie de la ferme de la famille Petit, à Boisset, mardi 12 février, a totalement détruit les bâtiments, y compris leur habitation. © France 3 Auvergne
En quelques minutes, tout a brûlé mardi 12 février, la partie habitation comme la ferme de la famille Petit. Une surface d'environ 300 m2 a été entièrement détruite par les flammes. L'incendie s'est propagé en plein jour, en milieu de matinée, pour une raison encore inconnue. Les agriculteurs, deux frères et leur sœur, n'ont pas eu le temps de sauver tout leur troupeau : 10 vaches laitières ont été prises au piège dans l'incendie et ont péri dans l'étable. "On a tout perdu, tout ce qu'on avait, nos souvenirs, tout. C'est un désastre, il faut se dire que c'est la vie mais il faut s'accrocher parce que c'est dur", confie Alain Petit.
 

"On a lancé un appel aux dons"

Le jour même, un voisin a prêté un bâtiment agricole inoccupé pour les 29 bêtes qui ont pu être sauvées mais certaines ont des blessures comme des oreilles partiellement brûlées. Le chef d'exploitation est encore sous le choc, mais il a pu compter sur la solidarité de ses voisins et de toute la commune. "Dans quelques temps je vais revenir ici mais je vais lui proposer le bâtiment que j'ai dans la commune voisine", explique Alain Valentin, un voisin solidaire. 

"On a lancé un appel aux dons et les gens ont bien répondu pour ce qui est des vêtements, des choses de première nécessité. On a des agriculteurs qui nous appellent aussi de part et d'autres pour nous proposer du fourrage par exemple, mais bon il faut pouvoir le stocker", souligne André Poncet, maire de Boisset. Les trois habitants de la ferme détruite ont été relogés dans leur famille, dans le village. Une cagnotte a aussi été créée afin de recueillir des fonds pour les aider.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers solidarité société