Attaque d'abeilles en Haute-Loire : l'un des deux randonneurs est sorti de l'hôpital

L'un des deux randonneurs attaqués par des abeilles mardi 2 juillet est sorti de l'hôpital. / © Bruno Levesque / MAXPPP
L'un des deux randonneurs attaqués par des abeilles mardi 2 juillet est sorti de l'hôpital. / © Bruno Levesque / MAXPPP

Une femme d'une cinquantaine d'années qui avait été piquée par des abeilles mardi 2 juillet est sortie de l'hôpital Emile-Roux mercredi 3 juillet. Son compagnon est toujours dans un état grave. Ils faisaient une randonnée lorsqu'ils ont été piqués, sur un chemin du Brignon, en Haute-Loire.

Par C.C.

L'un des deux randonneurs attaqués par des abeilles mardi 2 juillet est sorti de l'hôpital. Il s'agit de la femme, âgée de 52 ans. Son compagnon, lui, a été transféré dans un hôpital à Saint-Etienne. 

Originaires du Loiret, ils faisaient de la randonnée lorsqu'ils ont été attaqués par des abeilles. Ils circulaient sur le chemin de la sery, au lieu dit les ceyssoux, dans la commune du Brignon. Les deux victimes étaient conscientes à l'arrivée des secours et ont dû être transportées d'urgence à l'hôpital Emile-Roux. L'homme était le plus séverement touché, il était en urgence absolue. Son pronostic vital était engagé. Mercredi 3 juillet en fin d'après-midi, il est toujours dans un état grave mais stationnaire. 

Une procèdure judiciaire a été ouverte

"A la demande du parquet du Puy-en-Velay, une procédure judiciaire est diligentée par les militaires de la brigade de gendarmerie de Costaros pour des faits de blessures involontaires avec incapacité n’excédant pas 3 mois par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence", a indiqué la gendarmerie. En Haute-Loire, les ruches doivent être situées à "20m de la voie publique autre qu'une route nationale et qu'une route départementale pour lesquelles la distance est portée à '40m", précise un arrêté de La Haute-Loire, datant du 23 février 1994. 


"La qualification de l’infraction pourra être amenée à être adaptée suivant le résultat des investigations menées et l’évolution de l’état de santé de la victime masculine hospitalisée à St-Etienne", précisent les gendarmes. 

En juin 2018, une personne était décédée après une attaque d'abeilles dans la région. Il s'agissait d'une femme de 90 ans qui se trouvait dans le Cantal, elle avait été transportée à l'hôpital après avoir subi 200 piqûres d'abeilles. Elle est décédée deux jours plus tard. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Investissement chinois dans la Plaine de l'Ain

Les + Lus